3 min de lecture Barça

Barça-PSG : les 4 erreurs que Paris ne devra pas commettre

ÉCLAIRAGE - Malgré leur performance au Parc des Princes à l'aller, les joueurs du PSG auront fort à faire face au FC Barcelone pour se qualifier pour les quarts de la Ligue des champions ce mercredi 8 mars.

Unai Emery devant le banc du Paris Saint-Germain le 23 novembre 2016
Unai Emery devant le banc du Paris Saint-Germain le 23 novembre 2016 Crédit : Thomson/JMP/Shutterstoc/SIPA
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et Geoffroy Lang

Le premier match avait tenu toutes ses promesses. Le Paris Saint-Germain avait offert un véritable récital en signant une large victoire face à l'ogre barcelonais (4-0). Une telle prestation qui avait impressionné l'Europe du football et qui laisse surtout de grands espoirs avant le match retour au Camp Nou. Le PSG va-t-il confirmer et s'envoler vers les quarts de finale de la Ligue des champions ?

Attention tout de même de ne pas vivre une véritable désillusion à la hauteur de l'exploit réalisé au Parc des Princes. Derrière Lionel Messi, Andres Iniesta ou Luis Suarez., le Barça est capable de tout comme rendre le banal l'exceptionnel.

Les coéquipiers de Thiago Silva devront donc respecter leur feuille de route. Ils devront par ailleurs se passer de Thiago Motta au milieu mais pourront compter sur Marco Verratti, Blaise Matuidi et Adrien Rabiot. Devant, Unai Emery aura une nouvelle fois l'embarras du choix. Qui accompagnera Edinson Cavani ? Di Maria et Draxler partent avec une longueur d'avance, malgré les bonnes performances de Lucas et le brio de Pastore pour éclairer le jeu

1. Se croire déjà qualifié

Une "remontada" est-elle vraiment possible ? Dans les rangs barcelonais, l'espoir est toujours de mise. En conférence de presse, Luis Enrique a montré son optimisme : "Même si le résultat du match aller est très net, nous sommes seulement à mi-course dans ce duel. Cela veut dire qu’il peut se passer une infinité de choses en 90 minutes, et j’espère qu’elles seront positives (...) S'ils nous ont marqué quatre buts, nous pouvons leur en marquer six". Une déclaration qui prend tout son sens alors que le Barça a infligé une lourde défaite au Celta Vigo le weekend dernier (5-0). 

À lire aussi
équipe de France de football
Équipe de France, Coupe de France, PSG-Barça... Le programme foot de mars

Les joutes européennes se jouent en deux temps. Le PSG l'avait appris à ses dépens le 8 avril 2014, lorsque les Parisiens avaient été éliminés par Chelsea à Stamford Bridge (2-0), malgré une nette victoire à l'aller au Parc des Princes. D'autant que les Blaugranas ont déjà renversé des situations défavorables sur la pelouse : en 2013, le FC Barcelone avait corrigé l'AC Milan de Thiago Silva (4-0) au Camp Nou, malgré une défaite au match aller (2-0).

2. S'arrêter de jouer

C'est bien connu, le jeu de possession est la spécialité des Barcelonais. Au match aller, malgré la prestation de haute volée des Parisiens, le Barça avait détenu à 57% le cuir. Les hommes d'Unai Emery auront à nouveau fort à faire face au collectif parfaitement huilé des Catalans. Comme au match aller, les joueurs de la capitale devront multiplier les efforts et imposer un pressing incessant à leurs adversaires pour les empêcher de développer leur football.

En l'absence de Thiago Motta, forfait pour cette rencontre, Unaï Emery devrait reconduire au milieu de terrain un trio Verratti, Rabiot, Matuidi, qui avait fait tant de mal aux Espagnols. "On va essayer de surfer sur ce que l'on a déjà produit", a annoncé l’entraîneur du PSG en conférence de presse, "La clé, c'est d'être prêt à répondre à tout ce qui se passera mercredi. Souffrir ensemble quand on souffrira, attaquer lorsque l'on en aura la possibilité".

3. Laisser trop d'espace à la MSN

S’il y a une équipe capable de remonter quatre buts à un adversaire, c’est bien le Barça. "On a souvent marqué quatre buts dans des matchs depuis pas mal d’années. Que les gens soient tranquilles. Ayez confiance en nous, soyez patients, on va tout donner", a d'ailleurs prévenu Luis Suarez lors de la conférence d'avant-match ce mardi 7 mars. L’international sait bien qu'il forme l'une des attaques les plus redoutables d'Europe avec Neymar et Leo Messi.

Comme au match aller, la défense parisienne devra se montrer intraitable, et s'appliquer à couper la relation entre Messi et Iniesta. Privé des ballons habituellement distillé par le maître à jouer du Barça, le prodige argentin avait eu du mal à se créer des occasions de buts.

4. Manquer d'efficacité devant les buts

Les joueurs du FC Barcelone seront obligés de se découvrir pour tenter de remonter au score. Si les coéquipiers de Thiago Silva parviennent à ne pas se faire confisquer le ballon, ils devraient logiquement se créer des occasions dans la surface adverse en contre. En ouvrant le score sur la pelouse du Camp Nou, le PSG doucherait rapidement les espoirs catalans. "On doit penser à la façon dont on va marquer des buts et cela a toujours été notre philosophie cette saison", a d'ailleurs glissé Blaise Matuidi en conférence de presse mardi 7 mars.

Pour cela, les Parisiens devront se montrer aussi tueurs qu'à l'aller, où ils s'étaient démarqués par leur réalisme devant les buts adverses, avec 4 buts pour 6 tirs cadrés. La tâche sera d'autant plus difficile que la défense catalane sera renforcée par le retour d'un joueur d'expérience, l'Argentin Javier Mascherano, touché à la cuisse pendant le mois de février.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Barça Paris Saint-Germain FC Barcelone
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants