1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Un an après son sauvetage, Elisabeth Revol gravit l'Everest et le Lhotse à la suite
2 min de lecture

Un an après son sauvetage, Elisabeth Revol gravit l'Everest et le Lhotse à la suite

L'alpiniste française a gravi les deux sommets mythiques coup sur coup, un an et demi après avoir été sauvée dans l'Himalaya.

L'alpiniste française Elisabeth Revol, en février 2018
L'alpiniste française Elisabeth Revol, en février 2018
Crédit : JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Eléanor Douet & AFP

Elle a pris sa revanche. Un an et demi après avoir échappé à la mort dans l'Himalaya, Élisabeth Revol a gravit consécutivement l'Everest et le Lhotse, a annoncé vendredi 24 mai l'organisateur de son expédition.

"Elle est parvenue au sommet de l'Everest hier et a atteint le haut du Lhotse ce matin", a déclaré Rishi Ram Bhandari de l'agence Satori Adventures. Quatrième sommet du monde, culminant à 8.516 mètres d'altitude, le Lhotse est adjacent au plus homme du monde : l'Everest (8.848m). 

L'alpiniste française s'était donné pour objectif d'effectuer ces ascensions sans avoir recours à des bouteilles d'oxygène. Pour le moment, son opérateur ne sait pas si elle a pu le faire. "Il est possible qu'en raison de l'affluence sur l'Everest (qui provoque des embouteillages parfois mortels), elle ait eu besoin d'en utiliser dans la descente du sommet de l'Everest. Je ne suis pas en mesure de confirmer pour le moment", a-t-il indiqué. 

Élisabeth Revol, accompagné d'au moins deux sherpas, a entrepris sa descente vers le camp 3 et son retour au camp de base de l'Everest est prévu pour demain samedi.

Rescapée de la "montagne tueuse"

À lire aussi

Originaire de la Drôme, elle avait fait la une des médias en janvier 2018 après avoir été sauvée sur le Nanga Parbat au terme d'une opération particulièrement difficile. Elle avait tenté de réaliser l'ascension hivernale de ce sommet pakistanais culminant à 8.000 mètres de hauteur surnommé la "montagne tueuse"Son compagnon de cordée, le Polonais Tomasz Mackiewicz y avait péri.

De retour en France, elle avait été soignée intensivement pour tenter d'éviter une amputation, notamment du pied gauche, due aux gelures. Elle avait exprimé sa "colère" contre la lenteur des secours, difficiles à organiser au Pakistan.

Ces derniers jours, sept personnes ont perdu la vie sur l'Everest, où le grand nombre d'alpinistes provoque de dangereux embouteillages de plusieurs heures en "zone de la mort". 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.