1 min de lecture Everest

Avalanche de l'Everest : les guides annulent toutes les ascensions de la saison

Suite aux treize décès provoqués par l'avalanche de vendredi dernier sur les pentes de l'Everest, les guides népalais ont annoncé la fin des ascensions pour le reste de la saison.

Les Sherpas après la découverte d'un corps sur les pentes de l'Everest, en 2010
Les Sherpas après la découverte d'un corps sur les pentes de l'Everest, en 2010 Crédit : AFP/ N.Sherpa
Julien Quelen
Julien Quelen
et AFP

Les guides népalais avaient déjà menacé de mettre un terme à la saison si le gouvernement ne répondait pas en début de semaine à leurs revendications. Pour les familles de leurs collègues victimes de l'avalanche survenue vendredi dernier, les "Sherpas" réclamaient un meilleur soutien financier et une meilleure couverture de la part des assurances

Sans réponse, les guides népalais ont donc mis leur menace à exécution : "Nous avons eu une longue réunion cet après-midi et avons décidé de ne plus grimper cette année, en hommage à nos frères. La décision des sherpas est unanime", a ainsi déclaré Tulsi Gurung, un des guides encore présents au camp de base. 

Des revendications et un hommage

Les choses se sont effectivement déjà mises en route ce mardi, comme le confirme Gurung, endeuillé par la mort de son frère qui faisait partie de la délégation : "Certains guides sont déjà partis et d'autres seront encore là pendant environ une semaine, le temps de tout emballer et de partir". 

Mais si la décision des Sherpas a en partie été motivée par les indemnisations insuffisantes relatives à l'accident, la volonté de rendre hommage aux victimes en est également la source. 

Les familles népalaises lors de la cérémonie de crémation des corps, le 21 avril 2014
Les familles népalaises lors de la cérémonie de crémation des corps, le 21 avril 2014 Crédit : AFP/ P.Mathema
À lire aussi
Japon
Qui était Junko Tabei, la première femme à atteindre le sommet de l'Everest ?

"Ils ont décidé que l'indemnisation n'était pas le seul sujet, ils ont estimé qu'ils devaient fermer l'Everest cette année en souvenir de ceux qui sont morts," a ainsi déclaré l'alpiniste américain Ed Marzec. 

Les conditions de travail des guides de haute-montagne sont donc au cœur du sujet, dépassé pour le moment par la tristesse qui rappelle les quelques 300 décès - pour la plupart issus de l'ethnie des Sherpas - survenus sur les pentes du plus haut sommet du monde depuis la première ascension en 1953. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Everest Alpinisme Avalanche
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants