2 min de lecture Voile

Transat Jacques Vabre : les Ultimes à pleine vitesse avant la tempête

REPORTAGE - Après une première journée de mer, les concurrents vont devoir affronter des vents de 40 nœuds et des creux de 6 mètres.

Le multicoques Ultime "Edmond de Rothschild"
Le multicoques Ultime "Edmond de Rothschild" Crédit : Jean-Louis Carli
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

Alors que les deux favoris "Sodebo" et "Edmond de Rothschild" se tiennent dans un mouchoir de poche en tête de course, les prévisions météo annoncent un passage de front lundi 6 novembre en fin de journée pour les trois Ultimes, en milieu de nuit pour les Multi50.

Ce n’est en revanche qu’au petit matin de mardi 7 novembre que les Imoca devront affronter ce premier écueil de course que les petits monocoques, les Class40, ne verront que quelques heures plus tard. En clair, cela veut dire que des vents de sud, sud-ouest de 30 à 35 nœuds avec des rafales à 40 vont frapper les bateaux avant leur descente vers Madère.

La flotte, menée lundi 6 novembre en milieu d’après midi par le maxi "Edmond de Rothschild", qui file à près de 20 nœuds de moyenne depuis le départ, avance à un rythme soutenu malgré des conditions de mer difficiles rencontrées lors de la première nuit. Et s’il n’y a pas de casse majeure à déplorer, les 37 concurrents ont eu de l’action. 

À lire aussi
Marie Riou à la piscine Molitor de Paris le 17 janvier 2019 voile
Marie Riou : la meilleure navigatrice du monde milite pour un sport mixte

En 24 heures, on est passé des coupettes de champagne aux seaux d’eau dans la figure

Jean-Luc Nélias co-skipper de "Sodebo"
Partager la citation

"En 24 heures, on est passé des coupettes de champagne aux seaux d’eau dans la figure", explique Jean-Luc Nélias co-skipper de "Sodebo". "C’était hyper violent, ajoute Gwénolé Gahinet (co-skipper de "SMA") en racontant le passage de la pointe du Cotentin. Il y avait des vagues très creuses avec du courant proche de 10 nœuds. On a butté dans les vagues, il fallait barrer et essayer de garder le bateau à l’endroit".

Après 24 heures de course, le trimaran Ultime "Edmond de Rothschild", barré par Sébastien Josse et Thomas Rouxel, mène donc la flotte avec un peu plus de 400 milles nautiques parcourus. Chez les Multi 50 c’est "Arkema", de Lalou Roucayrol et Alex Pella, qui est en tête. Chez les monocoques, "Saint-Michel - Virbac", de Jean-Pierre Dick et Yann Eliès, est leader dans la catégorie Imoca, alors que la Class40 est menée par "Carac", de Louis Duc et Alexis Loison.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile Transat Jacques Vabre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790824995
Transat Jacques Vabre : les Ultimes à pleine vitesse avant la tempête
Transat Jacques Vabre : les Ultimes à pleine vitesse avant la tempête
REPORTAGE - Après une première journée de mer, les concurrents vont devoir affronter des vents de 40 nœuds et des creux de 6 mètres.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/transat-jacques-vabre-les-ultimes-a-pleine-vitesse-avant-la-tempete-7790824995
2017-11-06 16:45:17
https://cdn-media.rtl.fr/cache/w7SgtiNsezs4iNBa_fvLBw/330v220-2/online/image/2017/1106/7790825170_le-multicoques-ultime-edmond-de-rothschild.JPG