2 min de lecture Voile

Transat Jacques Vabre 2019 : le grand défi de Pierre-Louis Attwell, atteint de la maladie de Crohn

REPORTAGE - Le skipper normand de 23 ans sera au départ de sa première course transatlantique, dimanche 27 octobre.

Pierre-Louis Attwell au Havre le 24 octobre 2019
Pierre-Louis Attwell au Havre le 24 octobre 2019 Crédit : Frédéric Veille
fred veille
Frédéric Veille édité par Gregory Fortune

A quelques heures du grand départ de la Transat Jacques Vabre 2019, Pierre-Louis Attwell affiche un large sourire et une impatience non dissimulée. A 23 ans, il sera en effet au départ de sa première course transatlantique. Alors il court partout et, en compagnie de son co-skipper Antoine Calliste, effectue les derniers réglages, les ultimes ajustements de son monocoque à quai dans le bassin Paul-Vatine du Havre.

Dimanche 27 octobre à 13h15, ce sera destination Salvador de Bahia, le port Brésilien que le duo devrait atteindre, si tout se passe bien, après 19 ou 20 jours de mer. Cette longue période de navigation, le Normand l'appréhende puisqu’il est atteint, depuis l’âge de 16 ans, de la maladie de Crohn, une pathologie qui provoque une inflammation et une irritation d’une partie de l’appareil digestif, une maladie douloureuse et invalidante.

L’an passé, lors de la Solitaire du Figaro, Pierre-Louis Attwell avait été le premier athlète à se lancer dans la compétition malgré ce handicap. Mais au sortir de cette course où il s’était classé 34e, il avait été contraint de passer par la case hospitalisation pendant de longues semaines suite à un déchirement du colon.

Traitement adéquat à prendre en cas d'urgence

"Ce n’est qu’un lointain souvenir", lance-t-il aujourd'hui avec le sourire. "Pour la Jacques Vabre, je suis une préparation physique, mais surtout psychologique avec des séances de yoga. Et puis je consulte aussi mon médecin et mon gastro-entérologue qui font tout pour que tout se passe bien pendant la traversée".

À lire aussi
Charles Caudrelier, Yann Riou et Franck Cammas voile
Franck Cammas et Charles Caudrelier remportent la "Brest Atlantiques"

Pierre Louis Attwell, qui suit un régime particulier, qui est tenu à une hygiène de vie parfaite, partira également avec un traitement adéquat à prendre en cas d'urgence. "Ce qui me permet d’aller défier l’océan avec sérénité et de prouver que, malgré la maladie, tout est possible".

Soutenu par plusieurs associations et laboratoires qui luttent contre la maladie, le bateau du Normand, baptisé "Vogue avec un Crohn", est donc l’un des 27 monocoques Class40 au départ de cette 14e Transat Jacques Vabre. "Et rien que pour ça, nous en sommes fiers. Mais pour cela nous nous sommes entraînés sans relâche", ajoute-t-il.

Près de 100.000 personnes touchées en France

Moniteur de la section sportive de l’école de voile de Honfleur, Pierre-Louis Attwell espère donc rallier le Brésil sans encombre et communiquer auprès du grand public sur cette pathologie qui touche près de 100.000 personnes en France. 

"Ce qui me fait plaisir, c’est que depuis que je suis engagé dans mes défis sportifs d’autres font comme moi et tentent l’impossible. Hier, sur les quais du Havre, j’ai croisé Thomas, qui avait participé à Koh Lanta avec la même maladie que moi. J’étais fier quand il m’a dit que c’était un peu grâce à moi qu’il avait décidé de relever son défi".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants