2 min de lecture Cyclisme

Tour de France 2020 : Van Aert double la mise à Lavaur, Yates toujours en jaune

COMPTE-RENDU - Déjà vainqueur de la 5e étape à Privas, le Belge Wout Van Aert s'est encore révélé le plus fort au sprint lors de la 7e, vendredi 4 septembre. Le Britannique Adam Yates reste en jaune au terne d'une journée très animée.

Van Aert a devancé Boasson Hagen et Coquard à Lavaur, le 4 septembre 2020
Van Aert a devancé Boasson Hagen et Coquard à Lavaur, le 4 septembre 2020 Crédit : BENOIT TESSIER / POOL / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Et de deux en sept étapes seulement, ce qui fait trois en deux participations (plus un contre-la-montre par équipes l'an dernier). Le prodige belge Wout Van Aert (25 ans) a remporté vendredi 4 septembre à Lavaur (Tarn) la 7e étape du Tour de France, marquée par des bordures qui ont piégé plusieurs leaders, mais pas le Britannique Adam Yates, qui conserve le maillot jaune, ni les Français Thibaut Pinot, Romain Bardet, Julian Alpahilippe ou Guillaume Martin.

Le Slovène Tadej Pogacar (3e du général et maillot blanc avant l'étape), l'Espagnol Mikel Landa (ex-13e) et l'Australien Richie Porte (ex-15e) font partie des grands perdants du jour, concédant plus d'une minute sur les autres favoris à la veille de la première étape pyrénéenne entre Cazères-sur-Garonne et Loudenvielle (141 km). L'autre grand battu est l'Irlandais Sam Bennnett, qui cède le maillot vert à Peter Sagan.

Ce sont d'ailleurs les équipiers du Slovaque (Bora - Hansgrohe) qui ont provoqué le premier coup de force de cette étape de 168 km en attaquant d'entrée pour éliminer les pus sprinteurs. Sagan a ainsi pu prendre la 2e place du sprint intermédiaire. Mais il ne termine que 3e de l'étape. Sur la ligne, Van Aert (Jumbo-Visma), déjà vainqueur à Privas il y a deux jours, a devancé le Norvégien Edvald Boasson Hagen et le Français Bryan Coquard.

Trois Français dans le top 10

Au général, Yates devance toujours le Slovène Primoz Roglic de 3 secondes et le Français Guillaume Martin de 9 secondes. Romain Bardet (7e) et Thibaut Pinot (9e) font partie des sept coureurs à 13 secondes. Julian Alaphilippe en compte 15 de retard sur le Britannique de la Mitchelton - Scott.

Ineos fait exploser le peloton

À lire aussi
Le Français Julian Alaphilippe, après sa chute lors du Tour des Flandres, le 18 octobre 2020 cyclisme
Tour des Flandres : le manager de Julian Alaphilippe en colère

Tendue pendant la première heure bouclée à 46 km/h malgré le parcours bosselé, la course a été relancée, après une échappée solitaire du Belge Thomas De Gendt, quand elle a rencontré un vent plus soutenu dans la plaine autour de Castres. L'équipe Ineos du vainqueur sortant, le Colombien Egan Bernal, a pris l'initiative et a fait exploser le peloton à 35 km de l'arrivée sans surprendre la plupart des favoris.

L'Equatorien Richard Carapaz (Ineos), qui était présent dans le groupe à l'avant, a eu la malchance d'être retardé par un incident mécanique alors que l'allure était relancée par les équipes Groupama-FDJ de Thibaut Pinot, protégé au mieux par le Suisse Stefan Küng, et Astana.

Samedi 5 septembre, la course aborde le massif pyrénéen dans la 8e étape longue de 141 kilomètres entre Cazères-sur-Garonne et Loudenvielle. Avec, pour plat principal, le port de Balès, le premier col hors catégorie de ce Tour.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cyclisme Tour de France
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants