2 min de lecture Voile

Solitaire du Figaro : les papys entrent en résistance

Peyron, Desjoyeaux et Gautier font leur retour sur l’épreuve qui fête cette année son demi-siècle.

Peyron-Gautier-Desjoyeaux @alexis courcoux
Peyron-Gautier-Desjoyeaux @alexis courcoux Crédit : Alexis Courcoux
fred veille
Frédéric Veille Journaliste RTL

À l’heure où les jeunes loups comme Arthur Levaillant, Anthony Marchand ou Thomas Ruyant espèrent briller sur cette 50e édition, à l’heure où les stars comme Armel Le Cléac’h, Jérémie Beyou ou Yann Eliès vont tenter d’accrocher une nouvelle étoile à leur déjà très impressionnant palmarès, trois "anciens" aux CV débordants font le retour sur la Solitaire.

À commencer par le doyen de la course : Loïck Peyron. Quinquagénaire encore pour quelques mois, le Baulois barbu sait très bien qu’il va en baver sur les eaux froides de la Manche face à la concurrence expérimentée et sur un bateau tout neuf équipé de foils. "Ce nouveau support est pas mal, il est marrant ! Plus léger, plus physique, plus exigeant, plus compliqué. Mais je ne suis pas une référence sur le circuit. La dernière fois que j’ai fait du Figaro, c’était il y a quinze ans !"

Pas de victoires en quatre participations pour le vainqueur, entre autre, de la Route du Rhum 2014 qui aura dans son sillage d’âge le Lorientais Alain Gautier, 57 ans, lauréat de l’édition 1989 avant de remporter quatre ans plus tard le Vendée Globe.

"Ça risque d’être éprouvant parce que le niveau de mes concurrents est vraiment très homogène et le talent est bel et bien là ! Il faudra tenir sur la durée, gérer sa récupération à terre et être opportuniste sur l’eau !", indique celui qui fut l’un des plus jeunes skippers en 1980 lors de sa première participation.

À lire aussi
Charles Caudrelier, Yann Riou et Franck Cammas voile
Franck Cammas et Charles Caudrelier remportent la "Brest Atlantiques"

Enfin dans ce trio de papys qui entrent en résistance, le plus jeune, 54 ans, est un habitué. Michel Desjoyeaux est en effet, comme Beyou et Elies, triple vainqueur de La Solitaire (1992, 1998, 2007). Cette année, celui que tout le monde appelle "Le Professeur" s’aligne pour la 13e fois au départ de la Figaro. "J’ai fait ma première Solitaire du Figaro à 25 ans. A l’époque c’était encore de la navigation "à l’ancienne" par rapport à ce qui se fait aujourd’hui ! Pour cette 50e édition, il faut que je reprenne mes habitudes. Mais j’ai hâte d’en découdre".

À eux trois, ils ont presque tout remporté : Route du Rhum, Transat anglaise, Transat Jacques Vabre, Vendée Globe, Transat AG2R, Trophée Jules Verne … mais c’est la 50e édition de la Solitaire qu’ils ont choisi pour aller défier, à armes égales, la nouvelle génération de skippers.

Le départ de la 50e édition de la Solitaire du Figaro sera donné dimanche 2 juin à 8h30 à Nantes. Puis les 47 marins paraderont jusqu’à Saint-Nazaire. C’est au large de Pornichet à 16h10 que sera donné le départ de la première étape.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voile Bateau
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants