2 min de lecture Rugby

XV de France : "Le problème est dans la tête", estime Christophe Dominici

Vendredi 1er février avait lieu la première rencontre du tournoi des VI Nations. L'équipe de France rencontrait le Pays-de-Galles, et a essuyé une défaite 24-19.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Pour Christophe Dominici, le problème du XV de France "est dans la tête" Crédit Image : Cécile de Sèze / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier et Leia Hoarau

"C'est mentalement qu'on s'effondre. (...) C'est bien beau de parler de jeu, de déplacer le ballon. C'est vrai qu'on a été capable de le faire. Il y a un problème dans la tête", disait Christophe Dominici, consultant rugby chez RTL, vendredi 1er février, après la défaite du XV de France face à l'équipe du Pays-de-Galles en première rencontre des VI Nations. Un match en dégringolade : les Bleus sont passés de l'état de grâce, avec 16-0 à la mi-temps, à l'état de catastrophe.

"On s'aperçoit qu'on est très cohérent par rapport à ce qu'on met en place. (...) On les a bouffé sur l'envie, sur l'organisation, sur le système qui était en place. Mais on s'aperçoit que cette équipe, à chaque fois qu'elle est confrontée au bras de fer, (...) elle lâche". 

Pour le spécialiste, tout est une question de mental : "Le sportif de haut niveau a besoin de jouer avec beaucoup de confiance". Face à l'environnement extérieur, aux spectateurs, à la pression, aux médias, à la communication, "il est obligé de se faire une bulle" : "Quand cette bulle commence à être percée, c'est là qu'il faut arriver à jouer collectivement et avoir cette capacité à se transcender. Mais cette équipe est dans la difficulté". Selon lui, la France est "une des rares nations qui n'a pas mis en place un système psychologique, psychique autour de ce XV de France".

Il y a une lueur d'espoir

Christophe Dominici, chroniqueur rugby chez RTL
Partager la citation

Côté physique en revanche, Christophe Dominici n'a pas d'inquiétude. "On rivalise avec toutes les nations européennes. Ça pourrait être un débat, mais on est en début de saison, en début de tournoi, c'était le premier match... Quand on voit notre première mi-temps, on ne peut pas considérer que, physiquement, on est moins bons que les autres".

À lire aussi
L'arbitre français Jérôme Garcès, lors de la finale entre l'Angleterre et l'Afrique du Sud, samedi 2 novembre rugby
Coupe du monde de rugby : Macron a félicité Garcès, l'arbitre français de la finale

Même si la préparation physique n'empêche pas des erreurs, et notamment ces deux essais casquettes en deuxième période, le chroniqueur garde confiance. Pour lui, techniquement, le XV de France peut rivaliser avec les meilleurs. "Après qu'est-ce qui fait qu'une équipe passe dans une dimension supérieure ? C'est sa capacité à jouer collectivement et à se transcender dans les grands événements. Oui, il y a une lueur d'espoir".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rugby XV de France Tournoi des VI Nations
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants