1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Roland-Garros 2021 : Nadal, Djokovic, Tsitsipas… qui sont les principaux favoris ?

Roland-Garros 2021 : Nadal, Djokovic, Tsitsipas… qui sont les principaux favoris ?

C'est un brelan de favoris qui s'avance à Roland-Garros cette année, avec un Rafael Nadal comme à la maison, un Novak Djokovic en soif de revanche et un Stefanos Tsitsipas en pleine forme.

Novak Djokovic, Rafael Nadal et Stefanos Tsitsipas
Novak Djokovic, Rafael Nadal et Stefanos Tsitsipas
Crédit : AFP
William Vuillez
William Vuillez
Journaliste

Deux éditions de Roland-Garros auront rarement été aussi proches. 7 mois et demi après le 13e sacre de Rafael Nadal, le 11 octobre 2020, la porte d'Auteuil accueille à nouveau les cadors du circuit ATP du 30 mai au 13 juin. Alors qui soulèvera la coupe des mousquetaires pour cette 120e édition de Roland-Garros ? 

Comme souvent en Grand Chelem, les véritables favoris se comptent sur les doigts d'une main. Il faut dire que depuis une quinzaine d'années les surprises se font rares à Roland et pour cause, un homme dévore la concurrence : Rafael Nadal. L'Espagnol, quadruple tenant du titre, sera comme chaque année l'immense favori. 

Le roi de la terre n'a pour autant pas gagné d'avance, car il a à ses trousses un concurrent plus que menaçant en la personne de Novak Djokovic. La surprise pourrait même venir, pourquoi pas d'un Stefanos Tsitsipas qui se découvre des allures de terrien cette saison, ou encore d'un Alexander Zverev qui a battu l'Espagnol 3 fois lors de leurs 4 dernières confrontations. Zoom sur les principaux favoris de ce Roland-Garros 2021. 

Nadal : l'évidence

Depuis 3 saisons, on annonce sa fin. Nadal n'est plus aussi dominateur sur terre battue, moins convaincant sur les 3 Masters 1000 sur ocre (Monte-Carlo, Madrid et Rome) et connait des défaites inhabituelles sur sa surface de prédilection. Pourtant à Roland, en trois sets gagnants et en sachant parfaitement quelles erreurs gommer, l'Espagnol déroule, écrase ses adversaires à l'image de l'an passé encore, où il n'a pas perdu le moindre set, pas même face au numéro un mondial Novak Djokovic en finale. Si son jeu ne parait pas encore à 100% réglé, Rafael Nadal sera une fois de plus l'homme à battre.

À lire aussi

Les + : 13 titres porte d'Auteuil, 2 défaites seulement en 16 participations (un forfait en 2016), difficile de voir quelqu'un d'autre que lui s'imposer à Paris cette année encore. 

Les - : De plus en plus de jeunes joueurs, Zverev, Tsitsipas, Rublev (qui l'ont tous les trois battu cette saison) lui posent des difficultés y compris sur terre battue avec un jeu offensif et un rebond très haut au service. Sans oublier son grand rival serbe...

Djokovic : plus qu'un second choix

Au tennis ces 10 dernières années, lorsqu'on parle de Rafael Nadal, Novak Djokovic n'est pas très loin, et inversement. Si le Serbe ne s'est imposé qu'une seule fois à Roland, il n'en demeure pas moins très régulier avec 5 finales jouées. Après un démarrage timide à Monte-Carlo et Madrid, le numéro un mondial a fait le plein de confiance à Rome, sortant victorieux d'un gros combat face à Tsitsipas en quart de finale. S'il a perdu en finale face à Rafa, Novak Djokovic reste sur une bonne dynamique et semble plus que jamais déterminé à damer le pion de ses rivaux Nadal et Federer dans la course aux titres du Grand Chelem.

Les + : Son niveau de jeu sur terre monte crescendo ces derniers mois et il l'a dit lui-même, il sera "à son pic de forme" pour Roland. Il pourrait aussi se sentir à son aise si les conditions météo obligeaient à jouer avec le toit fermé. S'il devait jouer Nadal cette année, ce serait en demi-finale et non en finale, un moindre mal...

Les - : Difficile d'imaginer gagner Roland sans affronter Rafael Nadal et sur terre, le Serbe n'a plus gagné face à l'Espagnol depuis 2016. Les conditions de jeu, le vent, l'humidité, peuvent aussi vite lui faire perdre sa concentration. 

Tsitsipas : l'homme en forme

Il est numéro un à la race, c'est-à-dire celui qui a glané le plus de points sur le circuit ATP cette année. Stefanos Tsitsipas est en train de passer un cap cette saison en se découvrant des talents de terrien. Habituellement très efficace sur surface rapide avec son coup droit, le Grec fait mouche sur ocre cette saison, remportant notamment le Masters 1000 de Monte-Carlo et le tournoi de Lyon. La régularité du numéro 5 mondial, âgé de 22 ans commence à prendre aussi en Grand Chelem, restant sur deux demi-finales, notamment une à Roland-Garros en octobre dernier.

Les + : Un titre à Monte-Carlo et Lyon, ainsi qu'une bonne finale à Barcelone, perdue de peu contre Nadal et un quart de finale à Rome, perdu de peu contre Djokovic. Tsitsipas rivalise désormais avec l'Espagnol et le Serbe même sur terre battue. Son tableau jusqu'aux quarts semble très accessible. 

Les - : Attention au surrégime pour Tsitsipas, qui a disputé cinq tournois en deux mois. Sera-t-il capable de tenir le bras de fer en 3 sets gagnants ? Mentalement, le Grec peut aussi passer au travers de certains matches. La première semaine aura son importance...

Zverev et Rublev : un cap à franchir

Derrière ce brelan de favoris, on pourrait mentionner Alexander Zverev, qui a signé une bonne préparation, en remportant notamment le Masters 1000 de Madrid. L'Allemand de 24 ans est capable de rivaliser avec les tous meilleurs en 2 sets gagnants en tout cas. Pour ce qui est des tournois du Grand Chelem, il ne semble toujours pas franchir le cap. À Roland-Garros par exemple, il n'a jamais passé les quarts de finale

Le même constat pourrait être fait pour Andrey Rublev, né la même année que l'Allemand mais qui a éclos un peu plus tard. Le Russe est impressionnant depuis un an et demi, mais peine à conclure dans les tournois majeurs. À surveiller de près tout de même. 

Les + : Ils ont tous les deux battu Nadal sur terre battue cette saison, c'est déjà un exploit en soi.

Les - : Avec un jeu très offensif, ils n'ont pas toujours de "plan b" et peuvent vite commettre des fautes lorsqu'ils trouvent du répondant en fond de court.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/