1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. "Je sais que Peng Shuai n'est pas en danger physiquement", confie Alizé Cornet sur RTL
1 min de lecture

"Je sais que Peng Shuai n'est pas en danger physiquement", confie Alizé Cornet sur RTL

RÉACTION - Si elle regrette que "cette affaire" en soit "au point mort malheureusement", la joueuse française de 31 ans sait "de source sûre" que la Chinoise de 36 ans "va à peu près bien".

Alizé Cornet à Melbourne le 4 janvier 2022
Alizé Cornet à Melbourne le 4 janvier 2022
Crédit : William WEST / AFP
Peng Shuai : "Je sais qu'elle n'est pas en danger physiquement", confie Alizé Cornet sur RTL
00:30
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Comment va la Chinoise Peng Shuai, dont la disparition avait inquiété le monde du tennis et bien au-delà en novembre dernier ? "À peu près bien", a indiqué Alizé Cornet en marge de l'Open d'Australie, mardi 18 janvier. Si elle regrette que "cette affaire" en soit "au point mort malheureusement", la joueuse française de 31 ans sait "de source sûre qu'elle n'est pas en danger physiquement". 

"Après, je suis inquiète pour ce qu'elle va devenir, comment elle va évoluer après ça, quand est-ce qu'elle va être vraiment libre, poursuit Alizé Cornet. Mais je sais qu'elle va à peu près bien, ce n'est pas la grosse inquiétude que j'avais eue en novembre... À un moment donné, je l'ai quand même imaginé enterrée dans une fosse. On va dire qu'elle n'est pas en danger pour sa vie, et j'ai envie de dire que vu les circonstances c'est presque déjà rassurant".

En novembre dernier, dans un message publié sur le réseau social chinois Weibo, qui avait vite disparu, Peng Shuai (36 ans), ancienne lauréate de Wimbledon et Roland-Garros en double, avait décrit une relation sentimentale sincère mais contrariée avec l'ancien vice-Premier ministre chinois Zhang Gaoli. La joueuse évoquait notamment un rapport sexuel "forcé" avec l'homme marié et de 40 ans son aîné, avant et après qu'il n'occupe de hautes fonctions au sommet du régime communiste.

Le message avait promptement été effacé par la censure chinoise et l'ex numéro 1 mondiale du double n'avait plus fait d'apparition en public durant plusieurs semaines, suscitant l'émoi du monde du sport, de l'ONU et de plusieurs pays dont les États-Unis et la France. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/