1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Paris 2024 : 3 infos à connaître sur la compétition
2 min de lecture

Paris 2024 : 3 infos à connaître sur la compétition

REPLAY - Paris est quasiment assurée d'accueillir les Jeux olympiques d'été en 2024 après la décision de Los Angeles de se concentrer sur ceux de 2028.

Un logo de la campagne en faveur de Paris-2024
Un logo de la campagne en faveur de Paris-2024
Crédit : AFP / Franck Fife
Paris 2024 : "Aujourd'hui, 95% des sites sont déjà construits", assure Bernard Lapasset, co-président du comité de candidature
05:29
Eleanor Douet
Eléanor Douet

C'est quasiment fait ! Sauf surprise de dernière minute, Paris devrait organiser les Jeux olympiques de 2024 après l'annonce de Los Angeles, lundi 31 juillet. La Cité des anges a annoncé un accord avec le Comité international olympique (CIO) qui lui permet d'accueillir les JO-2028. Un accord qui évite au CIO un choix cornélien entre les deux villes aux très bonnes candidatures. Cette double attribution sera validée le 13 septembre prochain lors d'un vote à Lima, au Pérou. 

Depuis l'annonce officielle de sa candidature, le 23 juin 2015, Paris a consolidé son dossier pour mettre toutes les chances de son côté. La ville a notamment mis en avant les infrastructures déjà existantes (Roland-Garros, Bercy Arena, Stade Jean-Bouin) pour l'organisation de ces Jeux, cent ans après ceux de 1924.

Paris ne s'est, évidemment, pas privée de mettre en avant le cadre idylle dans lequel prendraient place les différentes épreuves : bords de Seine, Tour Eiffel, Grand Palais. Une vraie carte postale. Avant l’officialisation des Jeux de Paris en 2024, découvrez trois infos sur la compétition dans la capitale. 

1. Une majorité de Français favorable

Les Jeux olympiques dans Paris semblent séduire une large majorité de Français. En février dernier, 69% d'entre eux se disaient favorables aux JO-2024 à Paris, selon un sondage Odoxa pour RTL et Winamax. Chez les "amateurs de sport", le chiffre atteignait même 77%.

À lire aussi

Un engouement populaire qui, il y a quelques mois, tranchait avec l'hostilité des Italiens et des Hongrois, franchement défavorables à des JO à Rome et Budapest, villes-candidates aux côtés de Paris et Los Angeles et qui ont depuis retiré leurs dossiers. 

2. Un budget moins important que pour des éditions comparables

Le budget de Paris pour ces JO est estimé à 6,6 milliards d'euros. Si la somme parait astronomique, elle est pourtant bien en deçà des dernières éditions comparables, comme Londres en 2012, note 20minutes.fr.

Concrètement cette somme se répartit équitablement entre le budget de l'organisation et des infrastructures temporaires (3,3 milliards) et le budget accordé aux infrastructures pérennes (3,3 milliards).

3. Peu d'infrastructures à construire

Les images des sites olympiques laissés à l'abandon quelques mois seulement après les compétitions sont nombreuses. Paris a bâti une partie de son argumentaire sur ce point. La capitale possède, presque, tous les bâtiments nécessaires aux épreuves.

Les stades de foot (Paris, Marseille, Lille), la Bercy Arena, les terrains de Roland-Garros, le vélodrome national de Saint-Quentin-en-Yvelines, l'esplanade des Invalides, le Zénith sont déjà prêts à recevoir les épreuves de football, rugby, tennis, tir à l'arc ou encore boxe. 

Restent encore à construire, le centre aquatique d'Aubervilliers-Saint-Denis qui accueillera les épreuves de natation, de synchronisé et de plongeon, le Village olympique qui pourrait voir le jour au nord de Paris et la base nautique de Vaires-sur-Marne où se dérouleront les épreuves de canoë-kayak et d'aviron.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/