1 min de lecture Sexisme

Open d’Australie : Naomi Osaka, sportive engagée, remporte son 4e titre du Grand Chelem

PORTRAIT - Âgée de 23 ans, la Japonaise Naomi Osaka a remporté l'Open d'Australie 2021 ce samedi 20 février en dominant l'Américaine Jennifer Brady 6-4, 6-3.

Stephane Carpentier RTL Matin Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Open d'Australie : Naomi Osaka, sportive engagée, remporte son 4e titre du Grand Chelem Crédit Image : DAVID GRAY / AFP | Crédit Média : Isabelle Langé | Durée : | Date : La page de l'émission
Isabelle Langé
Isabelle Langé édité par Sarah Belien

Naomi Osaka a remporté son quatrième titre du Grand Chelem en battant l'Américaine Jennifer Brady 6-4, 6-3 ce samedi 20 février en finale de l'Open d'Australie. Et hormis son beau palmarès, la joueuse japonaise fait également partie de ces sportifs dont la voix compte et porte.

Au printemps dernier, la jeune femme, dont la mère est japonaise et le père haïtien, a soutenu activement le mouvement Black Live Matters. Depuis, elle hausse souvent le ton pour dénoncer le racisme dont elle-même a été victime.

Avant-hier, elle s'était même félicitée de la démission du comité d'organisation des Jeux de Tokyo après ses propos sexistes. En effet, ce dernier accusait les femmes de ralentir les réunions. "C'est vraiment bien parce que ça bouge. Les barrières sont abattues, en particulier pour les femmes. Nous avons dû nous battre pour tant de choses pour être égaux. Il y a encore du chemin à faire, mais c'est une bonne chose", a-t-elle déclaré en conférence de presse.

Influente, avec un caractère bien trempé, Naomi Osaka, sportive la mieux payée de l'Histoire, est aussi une championne sur le court, qui ne voit qu'une seule issue lorsqu'elle dispute une finale. "J'ai cette mentalité. Vous savez, les gens ne se souviennent pas des finalistes. Seul reste le nom du gagnant qui est gravé", affirme la Japonaise.

À lire aussi
ski alpin
"On refait le sport" : Forget décrypte le 18e titre du Grand Chelem de Djokovic

Invaincue en finale de Grand Chelem, la jeune femme a donc inscrit son nom pour la 4ème fois dans un tournoi majeur, et signe son deuxième titre en terre australienne.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexisme Grand Chelem Racisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants