1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Open d'Australie : "Il faut continuer et ça reviendra", espère Monfils, en larmes après sa défaite
1 min de lecture

Open d'Australie : "Il faut continuer et ça reviendra", espère Monfils, en larmes après sa défaite

RÉACTION - Éliminé dès le 1er tour par le Finlandais Emil Ruusuvuori, le numéro 1 français, 11e mondial, n'a pas caché son mal-être en conférence de presse, lundi 8 février.

Gaël Monfils à Melbourne le 8 février 2021
Gaël Monfils à Melbourne le 8 février 2021
Crédit : David Gray / AFP
Open d'Australie : "Il faut continuer et ça reviendra", espère Gaël Monfils, en larmes
01:51
Isabelle Langé - édité par Gregory Fortune

L'Open d'Australie 2020 avait été une belle aventure pour Gaël Monfils, il n'en sera pas de même cette année. Le numéro 1 français, 11e joueur mondial, a été sorti dès le 1er tour du Grand Chelem australien par le Finlandais Emil Ruusuvuori (86e), après cinq sets (3-6, 6-4, 7-5, 3-6, 6-3) et 3h46 d'efforts. 

Il est ensuite apparu perdu en conférence de presse. Le Francilien de 34 ans, qui avait atteint les 8es de finale l'an dernier à Melbourne, n'a plus gagné depuis un an. Et il le reconnait lui-même : il va mal. "J'ai zéro confiance. Je n'ai pas de repères, c'est dur (...) J'essaie d'être patient, je bosse mais je n'arrive pas à trouver mon jeu (...) Je ne me sens pas bien et ça se voit". 

"Je sais que j'ai beaucoup perdu et ça me fait mal. Et le pire dans tout ça, c'est que je taffe, je m'entraîne comme un boucher mais je n'y arrive pas. J'aimerais me relever et me dire que ce cauchemar est fini mais je ne sais pas quand ça va s'arrêter", a-t-il expliqué les larmes aux yeux, avant de craquer. 

Il faut continuer à s'entraîner... et ça reviendra

Gaël Monfils, en larmes

À quoi se raccroche-t-il alors, lui demande une journaliste ? "À rien, répond-il, avant de longues secondes de silence. Franchement, à rien, parce que... Alors je vais te donner la phrase simple de ma mère. Elle va me dire... Il faut continuer à s'entraîner... et ça reviendra. C'est le seul truc". La conférence de presse se termine sur ces mots : "Merci Gaël, bon courage".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/