2 min de lecture Cyclisme

Le Tour de France en septembre : "Un moment de délivrance" pour Marc Madiot

INVITÉ RTL - Le manager de l'équipe Groupama-FDJ est "partant, partant, partant" pour courir la Grande Boucle à la fin de l'été et non pas en juillet, comme ce sera le cas en 2020 en raison de l'épidémie de coronavirus.

Christelle Rebiere L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Le Tour de France en septembre : "Un moment de délivrance " pour Marc Madiot Crédit Image : Marco Bertorello / AFP | Crédit Média : Christelle Rebière | Durée : | Date : La page de l'émission
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

La décision est tombée mercredi 15 avril à 13h après une réunion tenue par Amaury Sport Organisation, l'organisateur de l'épreuve centenaire et sommet de la saison cycliste, avec l'UCI et les représentants des familles du cyclisme, équipes et coureurs, dont beaucoup sont confinés en raison de la pandémie de coronavirus : le Tour de France 2020 s'élancera de Nice le samedi 29 août. L'arrivée se fera sur les Champs-Élysées, à Paris, le dimanche 20 septembre.

La 107e Grande Boucle, qui devait se tenir du 27 juin au 19 juillet, est donc repoussée de deux mois. Jamais dans son histoire le Tour de France ne se sera élancé aussi tard. Pour Marc Madiot le manager de l'équipe Groupama-FDJ, ce n'est en aucun cas un problème. "Je suis partant, partant, partant", déclare-t-il. 

"J'ai toujours pensé que l'on pouvait reprendre une activité sportive et des compétitions durant le courant de l'été, poursuit l'ancien coureur, âgé de 60 ans. Je dois dire que le discours du président Macron a fait beaucoup de bien, ça nous a redonné un échéancier (...), ça permet de se projeter et d'envisager la suite". 

Ça va redonner de l'envie, de l'espoir

Marc Madiot
Partager la citation

Concernant la sécurité des coureurs, Marc Madiot "pense qu'il y aura des mesures sanitaires qui seront prises en amont du départ et des contrôles pendant l'épreuve". Il estime aussi que "les spectateurs seront sans doute moins nombreux qu'ils ne le seraient sur le mois de juillet (...) et puis on sera quand même au mois de septembre, on peut supposer et espérer que d'ici là on aura grandement avancé par rapport à l'épidémie. Soyons optimistes !".

À lire aussi
Chris Froome le 9 juin 2019 sur les routes du Critérium du Dauphiné cyclisme
Cyclisme : Chris Froome va quitter l'équipe Ineos

Redoute-t-il que l'ambiance soit différente, un peu plus terne ? "Non, pas du tout, au contraire, je pense que le fait qu'il y ait un Tour de France, même tardif, ça va redonner de l'envie, de l'espoir, et ce sera surtout, surtout et avant tout le signal que l'on est sorti de la période la plus délicate et la plus difficile que l'on ait pu connaître depuis très longtemps. Je le vois comme un moment de délivrance générale".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cyclisme Tour de France Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants