1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. JO 2022 : la patineuse russe Kamila Valieva s'écroule complètement et termine 4e
1 min de lecture

JO 2022 : la patineuse russe Kamila Valieva s'écroule complètement et termine 4e

Première à l'issue du programme court deux jours plus tôt, la jeune prodige (15 ans) accusée de dopage a chuté à plusieurs reprises lors du programme libre, jeudi 17 février.

Kamila Valieva à Pékin le 17 février 2022
Kamila Valieva à Pékin le 17 février 2022
Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Gregory Fortune & AFP

"Peut-être que finalement, ça arrange tout le monde", a fini par lâcher Philippe Candeloro sur France Télévisions à l'annonce de la 4e place de la jeune patineuse russe Kamila Valieva aux Jeux de Pékin. Première à l'issue du programme court deux jours plus tôt, la jeune prodige (15 ans) accusée de dopage s'est totalement écroulée sur son programme libre, jeudi 17 février.

D'abord solide sur ses appuis, concentrée, gracieuse, elle s'est peu à peu liquéfiée, chutant à plusieurs reprises sur ses sauts, terminant abattue. Cet effondrement loin d'être illogique au regard de la pression qui pesait sur ses épaules fait les affaires de ses compatriotes Anna Shcherbakova, médaillée d'or, Alexandra Trusova, en argent, et de la Japonaise Kaori Sakamoto, qui s'empare du bronze.

Le Comité international olympique avait annoncé quelques heures plus tôt qu'il n'y aurait pas de remise de médaille si Kamila Valieva montait sur le podium et que le résultat serait gelé. Testée positive à une substance interdite fin décembre et notifiée de ce contrôle positif en pleins Jeux, la championne d'Europe 2022 a été suspendue provisoirement par l'agence antidopage russe. Mais elle a ensuite obtenu la levée de cette suspension, décision confirmée par le Tribunal arbitral du sport (TAS) 24 heures seulement avant son programme court. 

Elle aurait bu dans le même verre que son grand-père

Selon la version vendue par la jeune patineuse et le Comité olympique russe, l'adolescente aurait bu dans le même verre que son grand-père, qui est sous traitement de trimétazidine pour soigner une angine de poitrine. La réalité est probablement plus complexe : l'examen de l'échantillon révélerait des traces de deux autres médicaments, qui ne figurent pas sur la liste des produits interdits. 

À lire aussi

Mais la combinaison des trois substances aurait pour effet d'augmenter l'endurance et de réduire la fatigue. Son jeune âge implique des sanctions réduites allant d'une simple réprimande à deux ans de suspension. Mais la tache restera indélébile sur la glace olympique.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.