4 min de lecture Jeux Olympiques

JO 2018 : des Jeux déjà historiques pour la France, le record de Sotchi en vue

COMPTE-RENDU - Avec l'argent de Gabrielle Papadakis et Guillaume Cizeron en patinage, de Marie Martinod en ski half-pipe et l'or du relais mixte de biathlon avec Martin Fourcade, la France compte 13 médailles à Pyeongchang.

Martin Fourcade à Pyeongchang le 12 février 2018
Martin Fourcade à Pyeongchang le 12 février 2018 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Porte-drapeau, leader et désormais seul en haut de l'Olympe : Martin Fourcade est devenu mardi 20 février le Français le plus titré de l'histoire des Jeux Olympiques, été et hiver confondus, entraînant dans son sillage des Bleus au bilan historique. Cinq médailles d'or, c'est désormais le total du biathlète de 29 ans. Après avoir partagé les honneurs avec les escrimeurs Christian d'Oriola et Lucien Gaudin, le voilà désormais seul à posséder autant de titres.

Il y avait eu la poursuite et l'individuel de Sotchi en 2014, il y a désormais la poursuite, la mass start et le relais mixte de Pyeongchang. Et c'est un symbole bienvenu que ce nouveau titre qui lui ouvre les portes du roman national : une récompense collective, le relais mixte composé également de Marie Dorin, Anaïs Bescond et Simon Desthieux. 

Dans le même temps, le succès de Fourcade et du collectif mixte est synonyme de 5e médaille d'or pour la France dans ces Jeux coréens. Là encore, c'est historique. Jusqu'à présent, le sport français s'était "contenté" de récolter au mieux quatre médailles d'or: à Sotchi, Salt Lake City (2002) et Grenoble (1968). 

Fourcade lui aussi triple champion olympique sur une édition

Grenoble, c'était jusqu'à présent la référence des sports de neige français avec le visage emblématique du skieur Jean-Claude Killy, triple médaillé en une seule édition. Cet exploit aussi, Martin Fourcade l'a désormais réussi. Il devient aussi le premier des sportifs engagés en Corée du Sud à être sacré triple champion olympique uniquement dans cette édition. En attendant peut-être l'Autrichien Marcel Hirscher jeudi 22 février en slalom. 

À lire aussi
Thomas Bach, président du CIO Jeux Olympiques
Les JO de Tokyo pourraient être annulés selon Thomas Bach

Le relais mixte du biathlon a conclu en apothéose une journée d'or et d'argent pour la France : trois médailles en tout, pour un total de 13 podiums qui s'approche à grand pas du record historique - 15 - établi à Sotchi. Dans la matinée, deux médailles d'argent sont tombées dans l'escarcelle bleue grâce aux patineurs Gabrielle Papadakis et Guillaume Cizeron, et à Marie Martinod en ski half-pipe. 

L'argent n'a pas le même goût

L'argent n'a pourtant pas le même goût : un peu de regret pour les patineurs, de la joie pure pour la maman du half-pipe. L'histoire était cousue de fil blanc pour Papadakis et Cizeron, depuis le programme court de la veille où un souci vestimentaire les a privés de précieux points. Les Français ont tout tenté, malgré une nuit difficile après l'épisode du sein dénudé de la veille. Gabriella Papadakis, en particulier, a affiché une force mentale hors normes pour établir, avec Guillaume Cizeron, un nouveau record du monde du programme libre (123,35).

Mais le succès des Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir - leurs partenaires d'entraînement déjà sacrés en 2010 - est tout sauf un scandale. En témoignent les scores totaux des deux duos (206,07 pts pour les Canadiens et 205,28 pour les Français), supérieurs à l'ancien record du monde (203,16, par Papadakis et Cizeron en janvier lors des Championnats d'Europe). 

Lamy-Chappuis loin du compte

Une heure auparavant, Marie Martinod a, elle, savouré sa médaille d'argent, elle qui avait déjà obtenu pareille récompense à Sotchi. Son sourire aussi large qu'un tube de half-pipe et sa décontraction avec sa fille dans les bras, tapant dans la main de la championne olympique la Canadienne Cassie Sharpe, disait tout de son bonheur. 

Pour être complet, en combiné nordique (grand tremplin), les Français n'ont rien pu faire derrière les Allemands, auteurs d'un triplé. Le premier d'entre eux est Maxime Laheurte, 14e juste devant François Braud. Jason Lamy-Chappuis, pour sa dernière épreuve individuelle aux JO, a terminé à la 30e place à plus de 3 minutes, devant Antoine Gérard (32e).

JO 2018 : le programme de mardi 20 février

En gras, les épreuves attribuant des médailles.

01h05 - Curling : poule unique messieurs, Grande-Bretagne - Norvège, Japon - Canada, Corée du Sud - Suisse, Italie - Suède
02h00 - Patinage artistique : danse sur glace, danse libre
02h30 - Ski acrobatique : finale half-pipe dames
04h10 - Hockey sur glace : barrages messieurs États-Unis - Slovaquie, match de classement dames Suède - Corée unifiée
05h00 - Ski acrobatique : qualifications half-pipe messieurs
06h05 - Curling : poule unique dames, Canada - Chine, États-Unis - Corée du Sud, Grande-Bretagne - Japon
8h40 - Hockey sur glace : barrages messieurs Slovénie - Norvège, match de classement dames Suisse - Japon
11h00 - Combiné nordique messieurs : individuel grand tremplin
11h00 - Short-track : qualifications 1.000 m dames
11h45 - Short-track : qualifications 500 m messieurs
12h05 - Curling : poule unique messieurs, Suisse - États-Unis, Norvège - Italie, Japon - Danemark
12h15 - Biathlon : relais mixte (2x6 km F et 2x7,5 km H)
12h29 - Short-track : finale 3.000 m relais dames
12h50 - Bobsleigh à deux : séries dames
13h10 - Hockey sur glace : barrages messieurs Finlande - Corée du Sud et Suisse - Allemagne
13h45 - Combiné nordique messieurs : 10 km messieurs

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux Olympiques Patinage Biathlon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants