1 min de lecture Jeux Olympiques

Jeux olympiques d'hiver 2018 : la gastro-entérite s'invite à Pyeongchang

Une épidémie de norovirus, qui provoque diarrhée et gastro-entérite, touche plusieurs membres de l'équipe des jeux Olympiques de Pyeongchang. Les organisateurs mettent tout en oeuvre pour qu'elle ne se propage pas aux athlètes.

Le tchèque Ondrej Hyman s'entraîne pour la luge aux JO 2018 le 8 février 2018.
Le tchèque Ondrej Hyman s'entraîne pour la luge aux JO 2018 le 8 février 2018. Crédit : Mohd RASFAN / AFP
Thibaut Deleaz
Thibaut Deleaz
et AFP

La diarrhée et la gastro-entérite sont déjà arrivées aux jeux Olympiques de Pyeongchang. Les organisateurs tentent d'empêcher la propagation d'une épidémie d'un norovirus particulièrement contagieux parmi les athlètes, à la veille de l'ouverture officielle de la compétition en Corée du Sud le 9 février.

Le nombre de cas a presque triplé en deux jours. Mardi 7 février, "un total de 86 cas de norovirus" avaient été recensés, a expliqué Kim Hyun-Jun, directeur du Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies, à l'occasion d'une conférence de presse. Aucun athlète ne figure encore parmi les malades, les organisateurs font tout pour les protéger.

L'eau et la nourriture sont des vecteurs de transmission importants du virus, or trois malades faisaient partie des équipes de préparation des repas du village des médias à Pyeongchang. Les malades ont donc été mis en quarantaine pour 48 à 72 heures et les organisateurs ont commandé des distributeurs de produits désinfectants pour les mains pour tenter d'endiguer la progression de l'épidémie.

À lire aussi
La cathédrale Notre-Dame de Paris au lendemain de l'incendie du 15 avril 2019 Jeux Olympiques
Notre-Dame : le CIO donne 500.000 euros pour qu'elle soit prête pour les JO de 2024

1.200 agents de sécurité remplacés

Mardi 7 février, les agents avaient annoncé que 1.200 agents de sécurité avaient été touchés par le virus. Ils étaient hébergés ensemble dans un même ensemble de bâtiments, qui semble avoir été l'épicentre de l'épidémie. Ils ont été remplacés par des centaines de soldats, dépêchés à Pyeongchang pour surveiller les sites olympiques.

"Il n'y a aucun cas confirmé chez les athlètes et c'est le plus important ici", a assuré Kim Hyun-Jun, directeur du Centre coréen de contrôle et de prévention des maladies. "Nous faisons de notre mieux pour prévenir tout type d'accident qui les empêcherait de défendre leurs chances." 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeux Olympiques Santé Sport
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792171595
Jeux olympiques d'hiver 2018 : la gastro-entérite s'invite à Pyeongchang
Jeux olympiques d'hiver 2018 : la gastro-entérite s'invite à Pyeongchang
Une épidémie de norovirus, qui provoque diarrhée et gastro-entérite, touche plusieurs membres de l'équipe des jeux Olympiques de Pyeongchang. Les organisateurs mettent tout en oeuvre pour qu'elle ne se propage pas aux athlètes.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/jo-2018-la-gastro-enterite-s-invite-a-pyeongchang-7792171595
2018-02-08 10:15:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kA1Jx4bwZ65ySmv3Z9hGSA/330v220-2/online/image/2018/0208/7792171911_pendant-les-entrainements-des-jo-2018-a-pyeongchang-le-8-fevrier-2018-illustration.jpg