1 min de lecture Formule 1

GP de Monaco : et si Olivier Panis était détrôné

Il y a 23 ans Olivier Panis remportait le GP de Monaco. Depuis, pas un Français n’a remporté un Grand Prix de Formule 1.

Olivier Panis sur le podium du GP de Monaco en 1996
Olivier Panis sur le podium du GP de Monaco en 1996 Crédit : paniscompétition
fred veille
Frédéric Veille édité par Maxime Desvallées

Comme chaque année à la fin du mois de mai, c’est l’effervescence dans la Principauté. Mais cette année, des rumeurs, des espoirs, des pronostics évoquent ou prédisent une victoire Franco-monégasque ou Française pour la 77ème édition du Grand Prix de Monaco.

Et à ce jeu des pronostics et des supputations, Pierre Gasly et sa Red Bull Honda mais surtout le Monégasque Charles Leclerc et sa Ferrari sont affûtés et déterminés pour rejoindre au palmarès le dernier tricolore vainqueur d’un Grand Prix de Formule 1, le désormais quinquagénaire Olivier Panis.

"Monaco, c’est mon meilleur souvenir de sport automobile. C’était magique ! C’est le graal quand tu remportes une course aussi mythique" raconte Olivier Panis qui, le 19 mai 1996, sous le déluge et au volant de sa Ligier, était remonté de la 14ème place pour l’emporter devant David Coulthard (McLaren) et Johnny Herbert (Sauber), les trois seuls pilotes (sur les 21 au départ) à passer le drapeau à damier.

Charles (Leclerc) comme Pierre (Gasly) peuvent le faire cette année.

Olivier Panis
Partager la citation

Malheureusement, depuis cette incroyable victoire, la Marseillaise n’a plus jamais retenti sur un podium de Formule 1. Seul Romain Grosjean en 2015 a réussi à monter sur la troisième marche à Spa en Belgique.

À lire aussi
Pierre Gasly sports mécaniques
Formule 1 : Pierre Gasly restera chez Toro Rosso en 2020

"Charles comme Pierre peuvent le faire cette année. Et puis à Monaco tout est possible, j’en suis une preuve vivante !" reprend Olivier Panis. "Charles connaît bien le circuit et Ferrari a toujours bien figuré sur ce tracé où les écarts peuvent être réduits sur ce circuit urbain. Quant à Pierre, la Red Bull a toujours très bien fonctionné à Monaco (victoire de Daniel Ricciardo l’an passé, Ndlr), mais il a un équipier (Max Verstappen) très rapide et très à l’aise sur ce circuit"

Le programme du Grand Prix :

Essais libre : jeudi 23 mai à 11h et 15h

Qualifications : samedi 25 mai à 15h

Course : dimanche 26 mai à 15h10 (78 tours)

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Monaco Sports mécaniques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants