2 min de lecture Sports mécaniques

F1 : bataille Hamilton-Vettel, Français revanchards... Les enjeux du GP de Russie

PRÉSENTATION - La 16e des 21 manches du championnat du monde de Formule 1 2018 se déroule à Sotchi, dimanche 30 septembre.

Les monoplaces de Lewis Hamilton et Sebastian Vettel à Monza le 2 septembre 2018
Les monoplaces de Lewis Hamilton et Sebastian Vettel à Monza le 2 septembre 2018 Crédit : GIUSEPPE CACACE / AFP
Frédéric Veille Journaliste RTL

C’est au bord de la mer Noire que se dispute dimanche 30 septembre le 16e Grand Prix de la saison (sur 21). Un rendez-vous qui, depuis qu’il se dispute sur l’autodrome de Sotchi, a toujours vu une victoire Mercedes : Lewis Hamilton (2014-2015), Nico Rosberg (2016) et Valtteri Bottas l’an dernier.

En tête du championnat du monde et après sa victoire surprise il y a deux semaines à Singapour, le Britannique Lewis Hamilton fait figure de grand favori de cette course où, dans la ligne droite des stands de ce circuit urbain, les vitesses dépassent souvent les 320 km/h

Avec désormais 40 points d’avance au championnat, le pilote Mercedes va tenter d’aller chercher en Russie la 8e victoire de sa saison, ce qui lui permettrait d’accentuer un peu plus son avance sur son principal rival, l’Allemand Sebastian Vettel. Le pilote Ferrari, lui, doit absolument réagir s’il veut empêcher Hamilton d’aller décrocher son 5e titre mondial fin 2018. 

À lire aussi
Sebastian Vettel au volant de sa Ferrari le 30 septembre 2018 sports mécaniques
F1 - GP du Japon : la dernière chance de Ferrari

Des Français revanchard

Du côté des Français, Pierre Gasly (Toro Rosso) tentera d’effacer la déception du dernier Grand Prix : 13e sur le tracé nocturne de Singapour, faute d’un bon choix de pneus. Même sentiment de revanche pour Romain Grosjean (Haas), victime d’une pénalité de cinq secondes après avoir lui aussi eu des difficultés avec ses gommes hyper tendres.

Quant à Esteban Ocon (Force India) qui, avec une 11e place au classement des pilotes, est pour l’instant le meilleur des trois représentants bleu-blanc-rouge, son avenir est toujours aussi flou pour 2019. Seule piste restante pour le Normand, l’écurie Williams. Des discussions sont en cours.

Alonso égale Schumacher

Ce Grand Prix de Russie sera aussi l’occasion pour Sergey Sirotkin et sa Williams de disputer son 1er Grand Prix à domicile. Mais aussi pour l'Italien Antonio Giovinazzi, qui vient de signer chez Alfa Romeo - Sauber F1 Team pour la saison 2019, de participer à la première séance d'essais libres. Même chose pour le Britannique Lando Norris qui a récemment signé chez McLaren.

Enfin, Fernando Alonso disputera en Russie son 307e Grand Prix. Le pilote McLaren, double champion du monde (2005, 2006) égale ainsi Michael Schumacher mais reste encore loin du Brésilien Rubens Barrichello, qui reste avec 323 Grand Prix disputés le recordman du nombre de participation.

Les premiers essais libres du Grand Prix de Russie se déroulent à 10h (heure française) vendredi 28 septembre. Séance de qualifications samedi 29 à 14h. La course démarre dimanche à 13h10.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sports mécaniques Formule 1
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794956608
F1 : bataille Hamilton-Vettel, Français revanchards... Les enjeux du GP de Russie
F1 : bataille Hamilton-Vettel, Français revanchards... Les enjeux du GP de Russie
PRÉSENTATION - La 16e des 21 manches du championnat du monde de Formule 1 2018 se déroule à Sotchi, dimanche 30 septembre.
https://www.rtl.fr/sport/autres-sports/f1-bataille-hamilton-vettel-francais-revanchards-les-enjeux-du-gp-de-russie-7794956608
2018-09-27 11:59:51
https://cdn-media.rtl.fr/cache/GVFPbF61qFmK6NukJcB5PQ/330v220-2/online/image/2018/0927/7794956764_les-monoplaces-de-lewis-hamilton-et-sebastian-vettel-a-monza-le-2-septembre-2018.jpg