1 min de lecture Athlétisme

Dopage : la marathonienne Clémence Calvin suspendue quatre ans

La marathonienne a été suspendue quatre ans par l'Agence française de lutte contre le dopage, mercredi 11 décembre, pour avoir fui un contrôle à Marrakech. L'athlète a annoncé faire appel devant le Conseil d'État.

Clémence Calvin à Berlin le 12 août 2018
Clémence Calvin à Berlin le 12 août 2018 Crédit : Andrej ISAKOVIC / AFP
benoit
Benoît Collet et AFP

Accusée d'avoir fui un contrôle antidopage à Marrakech, Clémence Calvin a été suspendue quatre ans par l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD), mercredi 11 décembre. À 29 ans, la durée de la sanction met un point d'interrogation sur sa carrière. À moins d'un retournement de situation, la vice-championne d'Europe 2018 du marathon sera privée des Jeux olympiques de Tokyo 2020 et des Championnats d'Europe à Paris l'été prochain.

Le 27 mars 2019, des agents de l'AFLD l'informent qu'elle doit se rendre à un contrôle antidopage. Elle demande alors à rejoindre son mari et entraîneur Samir Dahmani, afin de lui remettre son enfant. Une fois sur place, elle s'est échappée, aidée par son conjoint, qui a fait obstruction physiquement, selon l'AFLD. La coureuse de fond disparaît ensuite plusieurs semaines avant de rentrer en France.

De son côté, Clémence Calvin réfute avoir cherché à fuir le contrôle et dit avoir été victime de violences de la part du directeur des contrôles de l'AFLD, Damien Ressiot. "Une barbouzerie", a dénoncé la marathonienne, qui soutient aussi qu'il y a des "incohérences" entre les témoignages des trois contrôleurs. Elle a annoncé qu'elle ferait appel devant le Conseil d'État.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Athlétisme Dopage
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants