1 min de lecture Sports mécaniques

Dakar 2021 : parcours, nouveautés ... Ce qu'il faut savoir sur cette nouvelle édition

Pour la première, une catégorie "classiques" est incluse dans la compétition. Le Rallye Dakar partira une nouvelle fois d'Arabie Saoudite, mais avec un parcours modifié.

Sébastien Loeb et Daniel Elena sur le Dakar 2019 le 7 janvier
Sébastien Loeb et Daniel Elena sur le Dakar 2019 le 7 janvier Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

Malgré la crise sanitaire, l'année 2021 devrait commencer pour les amateurs de sports automobiles par une nouvelle édition du Rallye Dakar, comme tous les ans. Le lancement de la course est prévu le dimanche 3 janvier, sa conclusion le 15 janvier. Pour la deuxième année consécutive, tous les départs seront donnés en Arabie Saoudite.

Même pays, mais un parcours malgré tout redessiné. Les moteurs démarreront à Jeddah, au bord de la mer Rouge, où la course se terminera également douze jours plus tard. Un passage par la capitale saoudienne, Riyad, est prévu à l'arrivée de la quatrième et plus longue étape, et au départ de la cinquième, les 6 et 7 janvier. Les compétiteurs bénéficieront d'une journée de repos le 9 janvier.

"Après la découverte du pays en 2020, celui tracé pour l’édition 2021 est dédié à l’exploration, promet l'organisation, en privilégiant toujours la nouveauté, puisque les itinéraires des spéciales sont intégralement inédits ; et en limitant la longueur des secteurs les plus roulants, sur lesquels les différences sont uniquement liées à la puissance des véhicules".

>

Une nouvelle catégorie "classiques"

En tout, 555 sportifs prendront part à la compétition, à bord de 321 véhicules, dont 129 motos et quads, 70 voitures, 54 véhicules légers, 42 camions, et 26  "classiques", une catégorie incluse pour la première fois. Parmi les voitures "classiques", la Peugeot 504, la Sunhill Buggy ou encore la Porsche 911.

À lire aussi
Stéphane Peterhansel en Arabie Saoudite le 10 janvier 2021 Dakar
Dakar 2021 : Peterhansel sacré pour la 14e fois à 55 ans, la 8e en auto

L'organisation du Rallye Dakar insiste par ailleurs sur les efforts déployés pour sécuriser la course, marquée dans le passé par des accidents parfois mortels. Des zones à risque ont été identifiées, où les coureurs seront limités à une vitesse maximale de 90 kilomètres/heure. Des alertes sonores alerteront par ailleurs les coureurs en cas de danger imminent.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sports mécaniques Dakar Courses
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants