2 min de lecture Émotions

Crash de Grosjean, naufrage d'Escoffier : l'éprouvante semaine de Servane Escoffier

REPORTAGE - Amie avec Romain Grosjean, cousine de Kevin Escoffier, l’épouse de Louis Burton, 2e du Vendée, vient de passer par toutes les émotions.

Louis Burton et Servane Escoffier
Louis Burton et Servane Escoffier Crédit : Frédéric Veille
fred veille
Frédéric Veille édité par Gregory Fortune

Alors que son mari Louis Burton pointait à la 2e place du Vendée Globe, vendredi 4 décembre, à 145 milles nautiques du leader Charlie Dalin, Servane Escoffier a enfin retrouvé le sourire après une semaine moralement très épouvante. Cela a commencé dimanche 29 novembre avec l’accident spectaculaire de Romain Grosjean au Grand Prix de Formule 1 de Bahreïn. Le pilote franco-Suisse est le parrain du bateau de Louis Burton. 

"C’était horrible, ces longues minutes d’attente à ne pas savoir dans quel état il se trouvait", raconte Servane Escoffier. Elle n’a pas tout de suite voulu prévenir Louis, qui était à ce moment-là dans une situation délicate à l’approche des mers du Sud. "Mais il a bien fallu lui dire et il était catastrophé. Moi aussi, surtout pour Marion, l’épouse de Romain, avec qui nous sommes amis depuis la première participation de Louis au Vendée Globe en 2012".

À peine remise de ces émotions, il a ensuite fallu qu’elle affronte le naufrage de son cousin Kevin Escoffier, le skipper de "PRB" sur le Vendée Globe. "Au début, je n’étais pas trop inquiète car Kevin est une force de la nature. Mais au fil des minutes, cela devenait de plus en plus angoissant.

J’en ai pleuré de joie

Servane Escoffier
Partager la citation

À Saint-Malo, auprès de ses deux enfants, Servane Escoffier n’a pas fermé l’œil de la nuit. "J’ai vraiment eu peur quand j’ai vu que trois concurrents se rendaient sur les lieux car Jean Le Cam avait perdu le contact visuel. Louis a même voulu se détourner pour quadriller la zone. Mais la direction de course ne l’a pas autorisé à le faire".

À lire aussi
JO Rio 2016
EN IMAGES - Olympiades 2016 : les moments les plus émouvants des Jeux olympiques

Finalement, aux premières heures mardi 1er décembre, la bonne nouvelle est arrivée : Kevin a pu être récupéré par Jean Le Cam. "J’en ai pleuré de joie et j’ai eu le contre-coup dans la journée. Je me suis écroulée car ce qui est arrivé à Kevin pourrait arriver à Louis, surtout dans ce secteur dangereux. Je me suis posée plein de questions toute la journée".

Louis Burton peut remporter ce Vendée Globe

Heureusement pour Servane Escoffier, l’embellie et le sourire sont revenus sur son visage lorsque Louis a doublé Thomas Ruyant et s’est emparé de la 2e place, jeudi 3 décembre. "Je suis heureuse pour lui, il le mérite tellement. Depuis l’accident de Romain et le naufrage de Kevin, il était très mal. Mais là, il est à fond. Il est en mode guerrier des mers du Sud. Je l’ai le matin, le midi et le soir par messages. Il a un moral d’acier".

Et Louis Burton a surtout le bateau pour gagner cette 9e édition puisqu’il barre l’ancien "Banque Populaire" d’Armel Le Cléac’h, vainqueur en 2017. "Maintenant, notre vrai bonheur sera de faire une visio avec Lino et Edith, nos deux enfants. C’est prévu dimanche (6 décembre, dnlr). On lui montrera le sapin de Noël".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Émotions Voile Vendée Globe
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants