1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Coronavirus : le Top 14 de rugby au bord de la rupture
2 min de lecture

Coronavirus : le Top 14 de rugby au bord de la rupture

ÉCLAIRAGE - Au delà de septembre, 9 des 14 clubs de l'élite, faute de recettes, pourraient ne plus répondre aux critères budgétaires exigés. Même le grand Stade Toulousain, qui emploie 150 personnes, serait inéligible.

lock Rory Arnold avec Toulouse le 20 février 2020
lock Rory Arnold avec Toulouse le 20 février 2020
Crédit : REMY GABALDA / AFP
Coronavirus : le Top 14 de rugby au bord de la rupture
01:29
Jean-Michel Rascol & Gregory Fortune

Colère et frustration de l'Olympique Lyonnais. Ses dirigeants promettent des procédures multiples après la décision de la Ligue de football professionnel de mettre fin aux saisons 2019-2020 de Ligue 1 et de Ligue 2, jeudi 30 avril, ce qui prive mathématiquement Lyon de compétition européenne la saison prochaine, une première depuis plus de 20 ans.

Le classement du championnat a été officiellement figé après la 28e journée sur 38. Le PSG décroche son 9e titre de champion de France et sera accompagné en Ligue des champions par Marseille et Rennes. Toulouse et Amiens descendent en Ligue 2, Lorient et Lens effectuent le chemin inverse.

Le rugby est peu ou prou dans la même situation. La fin de la saison de Top 14 est annulée. Les clubs doivent désormais se retourner, et financièrement cela s'annonce très compliqué pour certains. 

Évidemment que ce n'est pas viable longtemps

Yann Roubert, président du LOU

La survie du championnat de France de 1re division passe d'abord par une baisse du salaire des joueurs d'au moins 30%. Pour l'heure, tous les clubs ont recours au chômage partiel et cherchent des postes capables de gérer des économies, comme le souligne Yann Roubert, le président du Lyon olympique universitaire (LOU). 

À lire aussi

"Évidemment que ce n'est pas viable longtemps. Si ça ne va pas mieux en septembre ce sera ennuyeux pour le rugby, mais ça voudra dire que malheureusement il y a des choses qui vont très mal autour et on aura malheureusement aussi d'autres soucis", explique l'homme d'affaires de 42 ans.

Même le Stade Toulousain est concerné

Au delà de septembre, 9 des 14 clubs de l'élite, faute de recettes, pourraient ne plus répondre aux critères budgétaires exigés. Même le grand Stade Toulousain, qui emploie 150 personnes, serait inéligible, à moins que ses partenaires majuscules comme Peugeot et Airbus maintiennent leur engagement sans exposition. 

Dans cet esprit, aucun des 40.000 supporters n'a demandé le remboursement du quart de finale de Coupe d'Europe face à l'Ulster, finalement annulé en raison de l'épidémie de coronavirus.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/