3 min de lecture Formule 1

Anthoine Hubert : les émouvantes confessions de sa maman un an après le drame

DOCUMENT RTL - Il y a un an, le pilote français Anthoine Hubert disparaissait tragiquement à 22 ans lors d’une course de Formule 2 sur le circuit de Spa-Francorchamps, en Belgique. Sa mère, Nathalie Gabert, a accepté de témoigner.

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Anthoine Hubert : les émouvantes confessions de sa maman un an après le drame Crédit Image : DR | Crédit Média : Frédéric Veille | Durée : | Date : La page de l'émission
fred veille
Frédéric Veille édité par Gregory Fortune

Pour la première fois depuis la mort de son fils, Nathalie Gabert a accepté de parler de son Anthoine, de ce fils aimant et aimé, de ce jeune homme plein de vie qui était en passe de réaliser son rêve. "Quand il est arrivé à Spa pour le 9e Grand Prix de la saison, il avait déjà remporté deux courses, à Monaco et au Castellet lors du Grand Prix de France, se souvient-elle. Un bel avenir s’ouvrait devant lui, enfin, après tant d’années à se battre pour trouver les financements pour pouvoir courir".

Car le rêve d’Anthoine Hubert était, à 22 ans, de rejoindre ses copains d’enfance dans une écurie de Formule 1. Pierre Gasly et Charles Leclerc ses potes de toujours, y étaient arrivés. Lui avait toutes les chances d’y parvenir. "C’est hyper injuste, poursuit sa maman. Pourquoi lui alors qu’il était un des meilleurs, qu’il se battait à chaque course pour le prouver ? Mais après tout, peu importe le coté sportif de ce drame, parce qu’avant toute chose j’ai perdu mon fils. Et ça, c’est une peine indescriptible".

Ce samedi 31 août 2019, sur le circuit de Spa-Francorchamps, Anthoine Hubert a perdu la vie après seulement deux tours de course au volant de sa BWT Arden, en haut du raidillon, le secteur le plus dangereux du tracé. Percuté par le pilote américain Juan Manuel Correa, il n’a pas survécu à ses blessures. Selon le rapport d’enquête diligentée par la Fédération internationale automobile, "il n’a pas été identifié de cause spécifique mais une multiplicité de facteurs ayant contribué à sa gravité".

Anthoine savait que c’était un sport dangereux, moi un peu moins

Nathalie Gabert
Partager la citation

"Mon fils a été victime d’un mauvais concours de circonstances, reprend Nathalie Gabert. C’est, comme on dit souvent, la faute a pas de chance. Anthoine savait que c’était un sport dangereux, moi un peu moins. L’accident, je n’y pensais pas. Nous n’en parlions pas. Par protection surement. Quant à cet accident, je ne l’avais pas imaginé, sinon je n’aurai jamais mis mon fils dans un karting à l’âge de 3 ans et 3 mois".

À lire aussi
Le circuit de Formule 1 de Sotchi en octobre 2015 sports mécaniques
F1 : retour du public en masse pour le Grand Prix de Russie

Les 28, 29 et 30 août lors des Grand Prix de Belgique de F1 et de F2, de nombreux hommages seront rendus sur le circuit de Spa-Francorchamps. La maman d’Anthoine ne s’y rendra pas. "Mais j’irai un jour. Car quand Anthoine est décédé, je suis arrivé le soir même sur le circuit. J’ai voulu aller sur les lieux de l’accident mais je n’ai pas pu. Je le regrette un peu. Alors j’irai, un jour. Mais seule".

J’ai toujours l’impression que c’était hier

Nathalie Gabert
Partager la citation

Nathalie Gabert a préféré aller dimanche 23 août dernier sur le circuit international de karting d’Angerville (Essonne), là où son fils avait fait ses débuts en compétition, là où désormais il est écrit Circuit Anthoine Hubert. "Cela va faire un an qu’Anthoine est parti, et je réalise seulement aujourd’hui que ça va faire un an. J’ai toujours l’impression que c’était hier. Alors ces hommages m’aident beaucoup, et j’espère que de là où il est il voit tout ça, il voit qu’on ne l’oublie pas".

Pour ce GP de Belgique, la sécurité a été améliorée dans le secteur du Raidillon où s’est déroulé l’accident mortel d’Anthoine Hubert. Par ailleurs, une première minute de silence sera respectée samedi 29 août avant la course de F2, puis une seconde dimanche 30 août avant la course de F1. Enfin, un logo sera arboré sur toutes les monoplaces, et la FIA a annoncé que le numéro 19 (celui d’Anthoine) ne sera plus jamais attribué en Formule 2.

Le logo en hommage à Anthoine Hubert
Le logo en hommage à Anthoine Hubert Crédit : FIA
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Formule 1 Sports mécaniques
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants