1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. 12e Transat Jacques Vabre : François Gabart, un skipper en or massif
2 min de lecture

12e Transat Jacques Vabre : François Gabart, un skipper en or massif

REPLAY / RÉACTION - Associé à Pascal Bidegorry, François Gabart a remporté ce samedi à Itajaï au Brésil la 12è Transat Jacques Vabre à bord de son trimaran "Macif" en 12 jours 17 heures 29 minutes et 27 secondes.

François Gabart et Pascal Bidegorry, vainqueurs de la transat Jacques Vabre
François Gabart et Pascal Bidegorry, vainqueurs de la transat Jacques Vabre
Crédit : JEFFERSON BERNARDES / AFP
Transat Jacques Vabre : "C'est fabuleux", confie le vainqueur François Gabart
01:36
Frédéric Veille & Cécile De Sèze

À croire que rien ne lui résiste. Engagé sans pression sur cette course océanique avec un bateau flambant neuf et à peine rodé, le skipper du Trimaran Macif a une fois de plus montré qu'il était le "Monsieur Voile" de ce début du XXIe siècle en remportant sa première Transat Jacques Vabre, un an après sa première Route du Rhum et deux ans après son retentissant exploit sur le Vendée Globe.

Une victoire de haute volée qui vient auréoler un projet qu'il a mené de bout en bout avec son équipe technique et plus récemment avec le co-skipper de son choix, le Basque Pascal Bidegorry qu'il avait particulièrement recruté pour cette transat, lui l'expert en multicoques et "l'agitateur d'idées", lui-même lauréat de cette Transat dix ans plus tôt, sur le trimaran de Lionel Lemonchois.

Examen de passage réussi pour le Macif

François Gabart, que l'on ne peut plus désormais surnommé le "jeune prodige de la voile", vient donc pour la première fois, sur son déjà très impressionnant tableau de chasse, d'inscrire son nom au palmarès de cette grande course océanique sur laquelle il n'avait pas encore eu l'insolente maitrise qui fait sa force depuis plus de trois ans maintenant. Seul bémol pour ce sacre salué par tous les amoureux de la voile : l'absence remarquée d'une foule en liesse à l'arrivée des deux héros de l'Atlantique, le public Brésilien étant au beau milieu de la nuit plus préoccupé par les draps de son lit que par les voiles du grand oiseau marin qui durant les 5.400 milles de traversée a volé sur l'Atlantique à plus de 20 nœuds de moyenne.

"C'est fabuleux et c'est d'autant plus beau que c'était la première sortie de ce bateau", a expliqué François Gabart sur le ponton d'arrivée. "Merci à toute l'équipe qui a bossé pour qu'on puisse remporter cette Transat" a ajouté tout sourire de skipper . Le Trimaran Macif, sorti le 18 août dernier du chantier naval CDK Keroman de Lorient, a donc réussi son examen de passage avant les grandes échéances qui l'attendent. Ce monstre voilé de 30 mètres de long, 21 mètres de large équipé d'un mât aussi haut qu’un immeuble de 12 étages, s'est en effet, pour sa première sortie officielle, parfaitement adapté aux éléments avant sa tentative de record de Tour du Monde en équipage en 2017, sa participation annoncée en 2018 à la Route du Rhum, puis son engagement en 2019 au départ de Brest pour le tour du monde en solitaire.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/