3 min de lecture Portraits

VIDÉOS - Princess Nokia, Jorja Smith... 4 modèles pour les jeunes femmes noires

PLAYLIST - Elles sont les dignes héritières des Beyoncé et M.I.A et transmettre dans leur musique des messages d'empowerment au féminin.

>
Beyoncé - Formation Crédit Image : Lisa Lake/AFP ; Monica Schipper/AFP ; Zach Hilty/BFA/Shutters/SIPA | Date :

Après avoir chanté de la pop aux côtés de ses consœurs des Destiny's Child, après avoir œuvré en solo pour y compter d'autres histoires insipides, Beyoncé est devenue en l'espace d'un clin d’œil l'une des porte-parole du féminisme pop aux États-Unis.

Son album Lemonade, sorti en 2016, a été reçu comme une libération de la part d'une partie de son public : des jeunes filles et femmes noires qui avaient besoin d'exister à travers une œuvre aussi majeure.

La même année, Solange (petite sœur de Beyoncé) sort A Seat at the Table, un album on ne peut plus politique dans lequel elle affirme son identité de femme noire avec le puissant Don't Touch My Hair.

Bref, il n'en fallait pas plus pour créer des émules où toutes une nouvelle génération de femmes artistes noires ou métisses utilisent leur musique pour diffuser des messages aux petites filles noires, revendiquer leurs droits d'être femme, et dénoncer le sexisme ambiant.

À lire aussi
L'affiche du documentaire "The Death and Life of Marsha P. Johnson", disponible sur Netflix LGBT
New York : qui sont les deux femmes trans à qui la ville va dédier un monument ?

Une démarche pas facile à entreprendre dans une industrie où les hommes blancs dominent les maisons de disques ou récompensent les artistes. Chapeau très très bas, les artistes. 

1. Jorja Smith

D'où vient-elle ? Jorja Smith, 20 ans, a d'abord commencé à produire sa musique toute seule avant de se faire connaître sur l'album More Life de Drake, sorti mars 2017. Son premier titre, Blue Lights, est une chanson qui rappelle avec subtilité toutes les affaires des violences policières aux États-Unis.

Pourquoi on l'aime ? À son âge, Britney Spears chantait son tube pop Baby One More Time. De son côté, Jorja Smith a écrit Beautiful Little Fools, un très bel hymne féministe dans lequel la jeune artiste s'interroge sur la manière dont les femmes sont représentées dans la société, et Imperfect Circle, un morceau sur la ségrégation et le racisme. 

2. Jamila Woods

D'où vient-elle ? Jamila Woods est une chanteuse et poétesse américaine qui a étudié l'Africanisme ainsi que le théâtre à la prestigieuse université Brown, aux États-Unis. Ses écrits traitent principalement de la féminité et du fait d'être noire.

Pourquoi on l'aime ? Jamila Woods n'y va pas par quatre chemins. Ses chansons sont une ode à la confiance en soi et ont pour objectif d'inspirer toute une génération de petites filles à prendre les devants dans la vie. "Les caméras nous adorent, pas les Oscars (...) Ils nous veulent en cuisine, tuent nos fils de lynchages", chante-t-elle dans Blk Girl Soldier. Le révolution ne se fait pas attendre avec Jamila Woods qui décline ses messages dans plusieurs des chansons de son album HAVN

3. Princess Nokia

D'où vient-elle ? Afro-portoricaine, originaire de Harlem, Princess Nokia est une valeur montante du rap aux États-Unis. Gamine, elle est élevée par sa grand-mère après le décès de sa mère et deale de la weed dans son quartier. Dans cette enfance chaotique, elle découvre la culture hip hop et son machisme pour se tourner vers la rage des Riot Grrrls ou de M.I.A.

Pourquoi on l'aime ? Princess Nokia ne se conforme pas aux stéréotypes de genres et tient même à les détruire à coups de phrases-choc. Tomboy rend par exemple hommage à "ses petits seins et son gros bidon". Féministe plutôt deux fois qu'une, elle tient à ce que les femmes se lâchent dans ses concerts tout en étant dans un espace sûr pour elles (le fameux "girls to the front", c'est à dire les filles au premier rang, les mecs derrière) et, comme Solange, en a marre qu'on lui demande si on peut toucher ses cheveux (Mine). 

4. Francine Thirteen

D'où vient-elle ? Francine Thirteen a grandi dans un foyer baptiste à Dallas, dans le sud des États-Unis. Fascinée par le paganisme, elle retransmet ces influences magiques et rituels dans ses chansons empruntes de pop et de chamanisme.

Pourquoi on l'aime ? Le pouvoir des femmes, leur corps, le sang, les menstruations, la fertilité... Francine Thirteen aborde dans ses chansons des sujets on ne peut plus féminins avec l'aide d'une symbolique aussi puissante qu'inquiétante. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Portraits Musique Playlist
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants