2 min de lecture International

Soudan : peine de mort annulée pour une jeune femme "violée" qui a tué son mari

Noura Hussein, mariée de force à 16 ans, était condamnée à la peine capitale pour avoir tué son époux, qu'elle accusait de viol.

Zaynub AFINNIH a lancé cette pétition pour sauver Noura.
Zaynub AFINNIH a lancé cette pétition pour sauver Noura. Crédit : Image de la pétition adressée au gouvernement du Soudan.
Emeline Ferry
et AFP

C'est une victoire pour Noura Hussein. Cette Soudanaise, aujourd'hui âgée de 19 ans, était condamnée à la peine capitale pour avoir tué son mari, qu'elle accusait de viol. Une cour d'appel soudanaise a annulé, ce mardi 26 juin, la sentence de mort contre la jeune femme.

"La cour d'appel a annulé la sentence de mort et l'a condamnée à cinq ans de prison", ainsi que 377.500 livres soudanaises (environ 10.000 euros), a déclaré son avocat Al-Fateh Hussein. La peine de mort de la jeune femme court depuis la date de son arrestation, il y a plus d'un an.

Au mois de mai, elle avait été reconnue coupable du "meurtre intentionnel" de l'homme que son père l'avait forcée à épouser à l'âge de 16 ans. Noura Hussein explique qu'il l'avait violée. La décision de justice a provoqué une mobilisation internationale, notamment de l'ONU et de groupes de défense des droits humains. 

À lire aussi
Le procès de cinq hommes, surnommés "la Meute", accusés de viol, a indigné des dizaines de milliers d'Espagnoles qui sont descendues dans les rues pour manifester. Ici, le 10 mai 2018 à Pampelune. international
Espagne : après l'affaire de la "meute", la loi sur le viol va être renforcée

"Justice pour Noura"

Après l'annonce de sa condamnation à mort, des militants avaient lancé une campagne intitulée "Justice pour Noura". La décision avait indigné des personnalités, comme l'actrice Emma Watson, très impliquée pour l'égalité femmes-hommes, ou encore la mannequin Naomi Campbell.

Selon Amnesty International, Noura Hussein a été mariée de force à l'âge de 16 ans. Lorsqu'elle a refusé de consommer le mariage, son mari a appelé deux de ses frères et un cousin pour qu'ils l'aident à la violer. Quand il a essayé de la violer une seconde fois, elle l'a poignardé à mort.

L'ONG s'est félicité de la décision de la cour d'appel, ce mardi. Elle "doit maintenant mener à une révision des lois pour faire de sorte que Noura Hussein soit la dernière personne à devoir endurer une telle épreuve", estime Seif Magango, directeur adjoint régional d'Amnesty International, dans un communiqué.

Il ajoute que la peine de cinq ans de prison est "une punition excessive" et appelle les autorités soudanaises à "commencer à réviser les lois sur le mariage des enfants, les mariages forcés et le viol conjugal, afin que les victimes ne soient pas celles qui sont punies".

Au Soudan, la loi autorise le mariage des enfants de plus de 10 ans. L'ONU a exhorté le Soudan à modifier ses lois pour criminaliser la violence domestiques et le viol conjugal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
International Soudan Droits des femmes
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793904796
Soudan : peine de mort annulée pour une jeune femme "violée" qui a tué son mari
Soudan : peine de mort annulée pour une jeune femme "violée" qui a tué son mari
Noura Hussein, mariée de force à 16 ans, était condamnée à la peine capitale pour avoir tué son époux, qu'elle accusait de viol.
https://www.rtl.fr/girls/societe/soudan-peine-de-mort-annulee-pour-une-jeune-femme-violee-qui-a-tue-son-mari-7793904796
2018-06-28 12:08:40
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7EuqpS9Ug2QeWAUkDDkYeg/330v220-2/online/image/2018/0523/7793500513_zaynub-afinnih-a-lance-cette-petition-pour-sauver-noura.jpg