1 min de lecture Paris

DIAPORAMA - Saint-Valentin : des Femen s'enchaînent pour dénoncer les féminicides

Une douzaine de Femen s'est enchaînée vendredi 14 février, jour de la Saint-Valentin, aux lampadaires du Pont des Arts à Paris pour dénoncer les féminicides.

Des Femen se sont enchaînées au Pont des Arts à Paris ce vendredi Crédits : Lionel BONAVENTURE / AFP | Date : 14/02/2020
7 >
Des Femen se sont enchaînées au Pont des Arts à Paris ce vendredi Crédits : Lionel BONAVENTURE / AFP | Date : 14/02/2020
Elles ont choisi le jour symbolique de la Saint-Valentin pour s'enchaîner au mythique pont des amoureux Crédits : Lionel BONAVENTURE / AFP | Date : 14/02/2020
Leur objectif : dénoncer les féminicides Crédits : Lionel BONAVENTURE / AFP | Date : 14/02/2020
Une douzaine de femmes se sont attachées aux lampadaires Crédits : Lionel BONAVENTURE / AFP | Date : 14/02/2020
Accompagnées de messages forts sur leur poitrine ou sur des pancartes Crédits : Lionel BONAVENTURE / AFP | Date : 14/02/2020
"Pour le meilleur pas pour le pire", pouvait-on lire sur certaines pancartes Crédits : Lionel BONAVENTURE / AFP | Date : 14/02/2020
En 2019, l'AFP a recensé au moins 126 cas de féminicides Crédits : Lionel BONAVENTURE / AFP | Date : 14/02/2020
1/1
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

En cette date symbolique de la Saint-Valentin, la fête des amoureux, des Femen ont décidé de s'enchaîner au Pont des Arts à Paris ce vendredi 14 février. Une douzaine d'activistes s'est attachée aux lampadaires de ce pont mythique de la capitale, où aiment se promener les amoureux. Leur objectif : dénoncer les féminicides justifiés par l'"amour" de leurs auteurs, a constaté une journaliste de l'AFP.

"On ne tue jamais par amour", "pour le meilleur, pas pour le pire", "je ne t'aime pas à en mourir", pouvait-on lire sur les poitrines dénudées des militantes qui ont allumé des fumigènes rouges. "Les hommes continuent d'utiliser le prétexte de l'amour pour justifier les violences conjugales et les féminicides", a déclaré à l'AFP Inna Shevchenko, figure de proue du mouvement Femen.

La tête ornée d'une couronne de fleurs noires, elles ont brandi des ballons en forme de cœur, de couleur noire et rouge, des bouquets de roses rouges et des pancartes noires avec des slogans similaires, également criés par les activistes. "On reprend les symboles de la Saint-Valentin pour dénoncer cet amour patriarcal et toxique" pour les femmes, a déclaré à l'AFP Sophie Antoine. "On les viole par amour, on les excise par amour et aujourd'hui on se soulève contre cet amour délétère et destructeur", a-t-elle ajouté.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Saint-Valentin Femen
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants