1 min de lecture Société

Violences sexuelles : bond du nombre de victimes en 2017

Le nombre de personnes s'estimant victimes de violences sexuelles en France a bondi en 2017, selon une vaste enquête statistique rendue publique ce jeudi 6 décembre.

La parole sur les violences sexuelles se libère avec le hashtag "Me Too"
La parole sur les violences sexuelles se libère avec le hashtag "Me Too" Crédit : Unsplash/Mihai Surdu
ArièleBonte
Arièle Bonte
et AFP

En 2017, 265.000 personnes se sont déclarées victimes de violences sexuelles "hors ménage", c'est-à-dire que les actes commis ont été effectués par un tiers n'habitant pas avec elles. Un chiffre en hausse par rapport à 2016 où elles étaient contre 173.000, selon une étude de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) et de l'Insee.

Parmi ces victimes, 93.000 disent avoir subi un viol ou une tentative de viol, contre 58.000 en 2016. Réalisée auprès de 16.000 personnes, l'enquête de "victimation" de l'ONDRP permet de mesurer l'évolution de la délinquance au-delà des seules statistiques administratives de la police et de la gendarmerie, en sondant les Français qui ne portent pas systématiquement plainte.

Les taux de plainte sont en effet très variables selon les atteintes. S'ils dépassent les 75% pour des cambriolages ou des vols de voiture, ils tombent sous la barre des 30% en cas de violences physiques. Le taux dégringole à moins de 15% lorsqu'il s'agit de violences sexuelles ou de violences dans le ménage et au sein du couple.

À lire aussi
Les jeunes font un constat "mitigé" de l'orientation en France société
L'orientation scolaire, source d'angoisse pour les filles et les plus modestes

Une "forte augmentation" à nuancer

Dans cette douzième enquête annuelle de "victimation" et de perception de la sécurité, l'ONDRP et l'Institut national de la statistique appellent cependant à prendre ces chiffres "avec précaution" malgré la "forte augmentation" qu'ils traduisent.

La reformulation des questions concernant les "violences sexuelles" a ainsi pu accroître le nombre de déclarants et provoquer une rupture "technique" dans la série statistique recueillie au fil des années, précisent les deux instituts.

Surtout, le "contexte de libération de la parole autour des violences sexuelles peu avant la collecte des données lié à l'affaire Weinstein et au mouvement MeToo" a pu provoquer une "prise de conscience par les personnes interrogées de leur statut de victime, de la représentation de ce qu'est une violence sexuelle, et par là même amener une plus forte déclaration des personnes victimes", explique l'ONDRP.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Égalité hommes-femmes MeToo
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795827011
Violences sexuelles : bond du nombre de victimes en 2017
Violences sexuelles : bond du nombre de victimes en 2017
Le nombre de personnes s'estimant victimes de violences sexuelles en France a bondi en 2017, selon une vaste enquête statistique rendue publique ce jeudi 6 décembre.
https://www.rtl.fr/girls/identites/violences-sexuelles-bond-du-nombre-de-victimes-en-2017-7795827011
2018-12-06 10:23:37
https://cdn-media.rtl.fr/cache/2PCv26FVVjeTu2pZgTXqpw/330v220-2/online/image/2017/1023/7790637742_la-parole-sur-les-violences-sexuelles-se-libere-avec-le-hashtag-me-too.jpg