3 min de lecture Sexisme

Sexisme sur Wikipedia : le cas d'école Donna Strickland

ÉCLAIRAGE - Lauréate d'un prix Nobel de physique, cette chercheuse canadienne n'avait pas de page Wikipedia jusqu'à l'annonce du prestigieux prix.. contrairement à ses deux collègues masculins.

La chercheuse Donna Strickland le 2 octobre 2018
La chercheuse Donna Strickland le 2 octobre 2018 Crédit : Cole Burston / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

La sous-représentation des femmes sur Wikipédia ne passe-t-elle plus inaperçue ? Trois scientifiques ont remporté mardi 2 octobre le prix Nobel de physique pour leurs travaux sur les lasers. Parmi ces trois personnes, il y a Donna Strickland, une chercheuse canadienne qui n'a alors pas de page Wikipedia, contrairement à ses deux confrères, au moment de l'annonce des résultats du prestigieux prix. 

Un article de Quartz rapporte cependant qu'un internaute avait tenté, en mai dernier, de créer une page au nom de la chercheuse. Son brouillon avait été rejeté par un éditeur de l'encyclopédie en ligne, précise le site. En cause ? Les consignes très strictes de la plateforme qui jugent si oui ou non une personne est éligible à la création d'une page à son nom. 

Pour cela, il convient de voir son oeuvre ou son travail cités dans un nombre significatif d'articles de presse, plutôt généraliste. Ce n'était pas le cas de Donna Strickland, scientifique canadienne dont les travaux ont, jusqu'à ce mardi 2 octobre, été effectués dans l'ombre. 90 minutes après la publication de son nom dans la liste des lauréats et lauréates du prix Nobel, Donna Strickland a vu sa page Wikipedia finalement créée.

À lire aussi
Une cour d'école primaire à Paris (ilustration). Unicef
Les inégalités femmes-hommes présentes dès l'école primaire

Wikipedia, un "miroir des discriminations"

Jimmy Wales, le fondateur de Wikipedia a réagi sur Twitter en assurant que ce sujet était "important" et que ce problème est "l'une des choses qui doit changer sur Wikipedia". Un article du Monde rappelle en effet que 80% des "notices biographiques du site sont consacrées à des hommes". Le ratio chez les scientifiques est encore plus important.

Katherine Maher, directrice de la fondation Wikimedia a quant à elle été plus critique face à la polémique, notamment envers les journalistes : "regardez d'abord votre propre couverture médiatique. Nous sommes un miroir des discriminations dans le monde, nous n'en sommes pas la source", a-t-elle affirmé sur Twitter. 

La directrice n'a pas tort sur ce point. On sait que les femmes sont sous-représentées dans tous les médias. En 2017 en France par exemple, 40% des personnes intervenant dans le paysage médiatique audio-visuel français étaient des femmes, selon des chiffres du CSA paru dans un rapport en mars dernier. Le taux d'expertes tombe un peu plus bas : elles étaient seulement 35% à prendre la parole sur des sujets techniques ou scientifiques cette même année.

Mais Katherine Maher ne s'en est pas seulement pris aux médias. C'est toute la société qui, selon elle, doit se remettre en question.

Plusieurs initiatives existent mais les bénévoles manquent

"Les conservateurs, universitaires, comité d'attribution des prix et tous les autres gardes fous, vous aussi êtes responsables. Lorsque vous ne reconnaissez pas, n'écrivez pas, ne publiez pas ou n'élevez pas les femmes, les personnes queer, les personnes de couleur et les autres, vous les effacez, ainsi que leurs contributions", a-t-elle écrit avant d'elle-même reconnaître que Wikipedia devait s'entourer de contributrices et contributeurs plus diversifiés et s'ouvrir également à une culture plus inclusive. 

Plusieurs initiatives existent pour mettre fin au manque de représentation des femmes sur la plateforme dont le projet français Les sans pagEs.

"Nous créons et améliorons des articles Wikipédia portant sur des femmes, sur les féminismes, ou d'autres sujets sous-représentés. Nous enrichissons également les illustrations, les données, etc. et nous nous entraidons !", peut-on lire sur le site de Wikipedia.

Ces projets ont besoin de bénévoles pour contribuer à la lutte contre les discriminations. Car sans action, le cas d'école Donna Strickland n'aura servi à rien. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Sexisme Égalité hommes-femmes Sciences
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795052316
Sexisme sur Wikipedia : le cas d'école Donna Strickland
Sexisme sur Wikipedia : le cas d'école Donna Strickland
ÉCLAIRAGE - Lauréate d'un prix Nobel de physique, cette chercheuse canadienne n'avait pas de page Wikipedia jusqu'à l'annonce du prestigieux prix.. contrairement à ses deux collègues masculins.
https://www.rtl.fr/girls/identites/sexisme-sur-wikipedia-le-cas-d-ecole-donna-strickland-7795052316
2018-10-04 13:43:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/89WJeujzS3WMs8fDyNHdIQ/330v220-2/online/image/2018/1004/7795053144_la-chercheuse-donna-strickland-le-2-octobre-2018.jpg