5 min de lecture Portrait

Pomme, une artiste qui veut "rééquilibrer" le monde de la musique

GIRL CRUSH - Quelques mois après la sortie de son premier album, Pomme a rempli deux concerts au Café de la Danse à Paris. Rencontre avec une jeune artiste qui a choisi RTL Girls pour expliquer l'un de ses défis pour 2018 : changer le monde de la musique pour plus d'égalité et de sororité.

Claire Pommet a sorti son premier album, "À peu près", en octobre 2017
Claire Pommet a sorti son premier album, "À peu près", en octobre 2017 Crédit : Arièle Bonte pour RTLnet
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

"J'avais envie de prendre part à de vraies actions et d'avancer sur ce chemin de désir d'égalité". Pomme a 22 ans, elle est auteure, compositrice, chanteuse et musicienne. En octobre dernier, elle a sorti son premier album, À peu près, joué en première partie d'Angus & Julia Stone, Asaf Avidan ou Vianney, et a enregistré un bouleversant duo avec Ben Mazué. En 2017, nous dit-elle, elle a eu une année "un peu compliquée". Mais depuis janvier, "je reprends les choses en main et j'ai décidé d'arrêter de me détester".

Voilà pourquoi Claire Pommet, de son vrai nom, nous rencontre dans son QG du XIème arrondissement de Paris. Elle ne veut pas se définir comme une "artiste engagée", prévient-elle, mais elle a plusieurs messages à faire passer, un ensemble de valeurs dans lesquelles on se reconnaît entièrement. Claire Pommet les illustre de la plus belle des façons.

Pomme était en concert à Paris, au Café de la Danse les 15 et 16 février 2018
Pomme était en concert à Paris, au Café de la Danse les 15 et 16 février 2018 Crédit : SADAKA EDMOND/SIPA

Retour en arrière. On est en fin 2017, et après 6 années de scènes et de concerts en solo avec sa guitare ou son auto-harpe, Pomme songe à mettre fin à sa carrière dans la musique. En cause ? La musicienne se trouve "nulle" et "pas légitime". Elle passe son temps à se juger, se focaliser sur ce qu'elle n'a pas au lieu de profiter de l'instant présent.

À lire aussi
Ezra Miller lors de l'avant-première des "Animaux Fantastiques" le 8 novembre 2018 à Paris Cinéma
Ezra Miller ("Animaux Fantastiques"), icône queer, figure excentrique des tapis rouges

Pourtant, à voir Pomme enchanter son public sur la scène du Café de la Danse en février dernier, sa légitimité à raconter des histoires en chansons ne fait aucun doute. Créer un moment de suspension dans le temps, un endroit chaleureux malgré des morceaux qui révèlent des cœurs brisés, c'est tout le talent qu'exprime en concert cette jeune artiste originaire de Lyon.

Finalement, à force d'auto-conviction, Pomme n'a pas abandonné la musique. Ses défis pour la nouvelle année ? S'imposer à elle-même ce sentiment de légitimé, et passer à l'action pour plus d'égalité.

Changer le déséquilibre femmes-hommes dans la musique

Comme dans beaucoup de secteurs, notamment artistiques et culturels, Pomme a constaté que l'industrie musicale s'inscrivait dans la tradition des inégalités : elle est composée en grande majorité d'hommes.

"Pour beaucoup d'entre eux, c'est ancré qu'il faut apprendre la vie à une meuf de 18 ans", raconte celle qui a sorti il y a deux ans En cavale, son premier EP. "Tous ces gens ne sont pas des horribles personnes mais il y a un sérieux problème d'équilibre femmes-hommes", explique la jeune artiste.

>
Pomme - La même robe qu'hier (LIVE) Le Grand Studio RTL Crédit Média : RTLnet | Date :

Pour harmoniser le milieu, Pomme a eu une idée : "créer un groupe privé Facebook sur le modèle d'un groupe de Québécoises, lancé il y a un an. Il s'appelle 'Femmes en musique', 1.500 membres sont inscrites et on y trouve un agenda avec des éclairagistes, musiciennes, ingénieures du son, sonorisatrices, toutes des femmes.", explique-t-elle avant d'ajouter : "J'ai envie de faire la même chose en France mais ici, il n'y a pas la même ouverture d'esprit qu'au Québec", assure-t-elle.

Pomme a en effet découvert "avec peine" que certaines de ses amies musiciennes n'étaient pas sur la même longueur d'ondes et ne voyait pas l'utilité d'un tel outil. On la tacle de "discrimination positive" et lui reproche d'exclure les hommes.

Mais la jeune femme l'assure, "on est obligé de passer par là pour rééquilibrer. Les mecs, tout le monde les connaît". Alors malgré les critiques, Pomme n'abandonnera pas. Elle cherche juste deux ou trois autres alliées qui, comme elle, souhaitent s'engager sur ce terrain.

J'ai toujours considéré que je n'étais pas obligée de me maquiller ou de m'épiler pour être une femme

Pomme, auteure-compositrice
Partager la citation

Quand on lui demande d'où vient cette conscience des inégalités, celle qui a nourri cette envie d'agir, Pomme cite deux femmes : sa mère, d'abord, "l'inverse de la féminité" qui a tout fait pour élever ses trois filles dans la neutralité.

"Elle ne m'a jamais appris à être féminine", raconte Pomme. "J'ai toujours considéré que je n'étais pas obligée de me maquiller ou de m'épiler pour être une femme", ajoute-t-elle avant de mentionner dans un second temps celle avec qui elle était en couple l'année dernière. "Une Québécoise", précise Pomme.

bible. il faut lire ce livre. tout le monde. @diglee_glittering_bitch et Ovidie

Une publication partagée par Pomme ¿ (@pommeofficial) le

"Elle m'a beaucoup sensibilisée parce que la manière dont elle s'habillait ou dont elle parlait dérangeaient tout le monde. Elle m'a ouvert l'esprit à 360 degrés et a libéré toutes les valeurs qui étaient en moi mais que je n'osais pas forcément assumer".

Claire Pommet a alors "réfléchi à tout ce [qu'elle s'infligeait]" : le contrôle de son corps, de la bouffe, le maquillage ou encore les comparaisons avec les autres filles, notamment celles qui évoluent à ses côtés dans l'industrie musicale. Ce cheminement, Pomme le raconte avec beaucoup d'intimité et de sincérité devant la caméra de la réalisatrice Léa Bordier, pour sa série "Cher Corps". 

>
Cher Corps - Claire Date :

"J'étais trop contente et trop fière, cette vidéo a un peu signé mon début dans ce discours", explique celle qui souhaite maintenant voir plus de bienveillance et d'entre-aide entre les jeunes chanteuses et musiciennes de la scène française actuelle. 

Pour plus de sororité sur la scène musicale française

Alors que les artistes anglo-saxonnes affichent (surjouent ?) la solidarité entre femmes, les Françaises sont en effet loin de cette dynamique, déplore Pomme.

Si cette dernière avoue avoir elle aussi abusé du jeu de la jalousie et de la comparaison, la chanteuse ne veut plus appartenir à cette équipe, composée de la majorité des artistes.

"On est plusieurs à vouloir changer cela, et on va y arriver, on y gagnerait toutes", assure-t-elle avec optimisme en citant Pi Ja Ma et Blondino, deux artistes dont elle est proche. 

Pomme joue de la guitare, du violoncelle et de l'auto-harpe
Pomme joue de la guitare, du violoncelle et de l'auto-harpe Crédit : SADAKA EDMOND/SIPA

De la même manière que l'actrice britannique Emma Watson a utilisé sa notoriété au service des droits des femmes et de l'égalité, Pomme a pris conscience de l'impact qu'elle pouvait avoir sur celles et ceux qui la suivent, notamment les ados sur les réseaux sociaux.

Tant pis pour les critiques qui la disent trop "squelettique" pour parler de culture de la maigreur ou "trop maquillée" dans ces clips pour être féministe.

"Si personne ne parle de ces sujets là, ça ne changera jamais", dit-elle. "Peut-être que je prends cela trop au sérieux, mais mieux vaut ça en ce moment, et rééquilibrer après". 

Pomme est actuellement en concerts dans toute la France. Elle sera notamment le 20 juin à la Cigale, à Paris. Pour découvrir les autres dates, rendez-vous sur son site.

Merci au Welcome Bio Bazar pour l'accueil chaleureux et le décor végétal.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Portrait Girl Crush Musique
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792589102
Pomme, une artiste qui veut "rééquilibrer" le monde de la musique
Pomme, une artiste qui veut "rééquilibrer" le monde de la musique
GIRL CRUSH - Quelques mois après la sortie de son premier album, Pomme a rempli deux concerts au Café de la Danse à Paris. Rencontre avec une jeune artiste qui a choisi RTL Girls pour expliquer l'un de ses défis pour 2018 : changer le monde de la musique pour plus d'égalité et de sororité.
https://www.rtl.fr/girls/identites/pomme-une-artiste-qui-veut-reequilibrer-le-monde-de-la-musique-7792589102
2018-03-14 07:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/46ArdotzLWlELW-7XNDmww/330v220-2/online/image/2018/0312/7792589150_claire-pommet-a-sorti-son-premier-album-peu-pres-en-octobre-2017.jpg