1 min de lecture Harcèlement

Outrage sexiste : 447 amendes depuis août, annonce Marlène Schiappa

La loi contre les violences sexistes et sexuelles entrée en vigueur en août dernier a donné lieu à 447 amendes pour "outrage sexiste", a annoncé Marlène Schiappa, mardi 30 avril à l'Assemblée nationale.

Marlène Schiappa à Matignon le 29 avril 2019
Marlène Schiappa à Matignon le 29 avril 2019 Crédit : Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Arièle Bonte
Arièle Bonte
et AFP

Adoptée l'an dernier, la loi pénalisant les "outrages sexistes" a donné lieu à 447 amendes depuis son entrée en vigueur en août, a annoncé mardi 30 avril devant les députés Marlène Schiappa, secrétaire d'État en charge de l'égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations. 

"Très honnêtement, ça n'est pas un chiffre dont nous avons à rougir", a-t-elle commenté lors d'un débat organisé dans la nuit de lundi à mardi pour tirer le bilan de sa loi sur les violences sexuelles et sexistes.

"Vous étiez nombreux sur ces bancs à nous dire que ça ne marcherait jamais, que nous n'arriverions pas à caractériser l'outrage sexiste", a-t-elle ajouté dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale. Mais ces chiffres montrent que le "dispositif est efficace", et qu'il va "monter en puissance", a précisé la secrétaire d'État. 

Par cette législation, la France a été "le premier pays au monde à pénaliser le harcèlement de rue par des amendes", comprises entre 90 et 750 euros, a par ailleurs rappelé la secrétaire d'État.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Harcèlement Société Politique
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants