3 min de lecture Féminisme

Ohlolos, le projet artistique qui met en valeur les seins des femmes

REPORTAGE - Lancé cet été, ce projet éphémère souhaite "représenter la diversité des corps de femmes, bien trop souvent objets de consommation et de censure".

"Ohlolos" est un projet éphémère, artistique et féministe Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
18 >
"Ohlolos" est un projet éphémère, artistique et féministe Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
Le matériel pour mener à bien le projet Ohlolos Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
Manon coupe des bandes plâtrées Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
Avant de mouler leurs bustes, les participantes se passent de l'huile sur le corps pour éviter que cela colle Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
Le projet a été lancé cet été par Manon et Léa Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
"C'est une scène de crime", s'amuse Manon Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
"On ne s'attendait pas à ce qu'il y ait autant de personnes intéressées" Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
Cette participante est la cinquantième personne à faire mouler son buste Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
Ces moments de moulage favorisent les échanges entre les participantes Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
Le séchage prend environ 20 minutes Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
"Free the nipple !" Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
"On considère pas du tout que le projet est provoc', bien au contraire" Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
Les bustes sont ensuite peints, numérotés et placés dans les rues de Paris Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
Souvent, ils disparaissent en moins de 24 heures... Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
Le démoulage peut parfois être douloureux Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
"C'est trop bien quand tu vois tes seins en face de toi !" Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
Ohlolos est un projet éphémère... Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
...mais qui a vocation à continuer dans d'autres villes de France (et ailleurs ?) ! Crédits : Arièle Bonte pour RTL.fr | Date : 29/10/2018
1/1
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

C'est une "scène de crime" un peu particulière. Ici, il n'y a pas de victimes mais des femmes qui prêtent leurs corps, et plus particulièrement leurs bustes, à un projet "créatif et féministe" : Ohlolos, que nous avons repéré il y a plusieurs mois sur Instagram

"Né de l'envie de représenter la diversité des corps de femmes, bien trop souvent objets de consommation et de censure", Ohlolos transforme les bustes des volontaires en sorte de statues de plâtre, dispersées ensuite dans les rues de Paris. Derrière ce projet lancé cet été sur Instagram, on retrouve Manon et Léa, deux jeunes femmes passées par des études artistiques. La première jongle entre plusieurs jobs dont photographe, graphiste et assistante de communication tandis que l'autre termine une alternance dans le luxe avant de partir en voyage humanitaire début 2019.

On ne s'attendait pas à ce qu'il y ait autant de personnes intéressées

Manon, co-créatrice de "Ohlolos"
Partager la citation

"Il y a environ trois ou quatre ans, Léa devait réaliser un projet autour de l'allaitement. Elle a alors décidé de faire un buste de femme, qu'elle a ensuite accroché chez elle. Un soir, après trois ou quatre verres, on s'est dit que ce serait cool d'en faire plein, de les peindre, et de les accrocher dans la rue", se souvient Manon, tout en s'occupant du buste d'une étudiante en art. Il s'agit du cinquantième à se faire immortaliser par le duo d'artistes. 

À lire aussi
Anne Hildago lors de l'inauguration du village des Gay Games 2018 sur le Parvis de l'Hotel de Ville, le 4 août 2018 à Paris égalité hommes-femmes
Paris : Anne Hidalgo annonce la création d'une Cité des femmes

Le projet plaît, et les après-midis comme celle-ci s'enchaînent depuis l'été dernier dans l'appartement de Manon, situé dans le XXème arrondissement de Paris. "On ne s'attendait pas à ce qu'il y ait autant de personnes intéressées", explique-t-elle avant de confier que Ohlolos demande beaucoup d'investissement : "Parce qu'après les séances de moulage, il faut résiner les bustes, les peindre, passer la nuit dehors à les accrocher pour se rendre compte, le lendemain, qu'ils ne sont plus là", rigole Manon.

Des passants ? La Mairie de Paris ? Les deux jeunes femmes ne savent pas vraiment ce qu'il advient ensuite de leurs bustes. Mais ce détail ne préoccupent pas les participantes. Cet après-midi d'octobre, elles sont six à contribuer au projet. Elles ont entre 19 et 27, sont étudiantes, prof d'anglais ou travaillent dans un hôpital. 

Se réapproprier l'espace public

L'une parle d'un "concept original et sensé", dans un monde où il existe toujours "une gêne autour de la poitrine". Une autre explique que, pour elle, participer à se projet est une manière de "se réapproprier l’espace public" tandis qu'une étudiante en communication, habituée des publicités qui exposent les corps des femmes pour vendre, confie qu'elle apprécie particulièrement l'un des objectifs de ce projet : "désexualiser le corps de la femme".

"J'aime bien que ce projet montre le corps des femmes, on a des seins et c'est normal", ajoute une participante, âgée de 19 ans. Cette dernière prône le mouvement "Free the nipple", soit "libérez le téton", en référence à la censure que subissent les tétons des femmes sur les réseaux sociaux ou dans l'espace public... contrairement à ceux des hommes.

On ne considère pas du tout que le projet est provoc', bien au contraire

Manon, co-créatrice de "Ohlolos"
Partager la citation

En choisissant Instagram comme plateforme de communication, Manon et Léa s'exposent à la censure du réseau social, peu tolérante avec les poitrines des femmes. Elles n'ont pour l'instant jamais été confrontées à ce problème, assurent-elles.

"On ne considère pas du tout que le projet est provoc', bien au contraire", ajoute Manon avant de raconter cette fois où, lors du premier accrochage en pleine rue, un homme s'est arrêté et a lancé aux deux jeunes femmes que le buste qu'elles tenait entre leurs mains était "super moche". En cause ? Des seins pas assez gros... Un exemple qui illustre bien la nécessité d'un projet tel que celui-ci.

Ce mardi 30 octobre, le duo organisera sa dernière session avant de passer la main. "Beaucoup de filles nous ont demandé de venir à Strasbourg, à Lyon... On ne peut pas mais on s'est dit qu'on allait donner le projet clé en main à celles qui veulent le reprendre pour qu'il puisse se poursuivre ailleurs". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Féminisme Société Égalité hommes-femmes
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795366132
Ohlolos, le projet artistique qui met en valeur les seins des femmes
Ohlolos, le projet artistique qui met en valeur les seins des femmes
REPORTAGE - Lancé cet été, ce projet éphémère souhaite "représenter la diversité des corps de femmes, bien trop souvent objets de consommation et de censure".
https://www.rtl.fr/girls/identites/ohlolos-le-projet-artistique-qui-met-en-valeur-les-seins-des-femmes-7795366132
2018-10-30 08:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/zwJ7cySeh-7JRFALaD6cog/330v220-2/online/image/2018/1029/7795372065_pa172010.JPG