2 min de lecture Droits des femmes

Journée internationale des droits des femmes : les pires opérations du 8 mars

Certaines opérations commerciales, mises en place "pour la journée de la femme", étaient très loin de l'objectif de cette journée du 8 mars, la lutte pour les droits des femmes.

"Le 8 mars, c'est tous les jours"
"Le 8 mars, c'est tous les jours" Crédit : iStock / Getty Images Plus
ClaireGaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Alors que la journée internationale pour les droits des femmes s'est tenue, comme chaque année, le 8 mars, certains organismes ou publicitaires ont voulu surfer sur la vague féministe. Malheureusement, si les événements, publicités et promotions se multiplient, le bon goût n'est pas toujours au rendez-vous de cette journée de mobilisation qui n'est en aucun cas la "journée de la femme" mais bien la "journée de lutte pour les droits des femmes".

Une petite nuance pour certains, un véritable combat pour d'autres. Et de nombreux internautes ont tenu à rappeler la différence sur les réseaux sociaux afin de se faire entendre. Exit les fleurs, les invitations au restaurant, les bijoux et autres boîtes de chocolat… Place à la lutte alors que les inégalités salariales persistent, que les femmes sont régulièrement confrontées au harcèlement sexuel, que les violences domestiques ne sont pas toujours pénalisées, que l'IVG n'est pas un droit partout dans le monde. 

La liste pourrait encore s'allonger. Malgré cela, certaines initiatives ne vont pas dans ce sens. Les réseaux sociaux sont le théâtre de nombreuses maladresses lors d'opérations davantage marketting que féministes. 

À lire aussi
La lutte contre les violences faites aux femmes a été nommée Grande Cause du quinquennat droits des femmes
Violences faites aux femmes : Bercy débloque près de 900.000 euros

Ainsi, le restaurant Miramar Plage à Cannes a décidé de célébrer les luttes pour les droits des femmes en offrant le champagne et une rose. De son côté, le club de l'En Avant Guingamp a opté pour une opération spéciale le dimanche 11 mars pour "la journée de la femme". Les 500 premières inscrites remportant ainsi un t-shirt rose. Sélection non exhaustive.

Comme l'a repéré Brain Magazine, le magasin Auchan de Saint-Genis-Laval (Rhône) a décidé, pour "la Journée de la Femme" de fêter toutes ses clientes en proposant une remise de 20% "sur le rayon Beauté Petit Electroménager", ainsi que sur des produits en Cuisine Petit Electroménager. 

L'année dernière, des opérations similaires avaient également vu le jour pour le 8 mars. La mairie de Paris avait par exemple proposé "des ateliers bien-être" et "un salon de beauté éphémère".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Droits des femmes Égalité hommes-femmes Société
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792534740
Journée internationale des droits des femmes : les pires opérations du 8 mars
Journée internationale des droits des femmes : les pires opérations du 8 mars
Certaines opérations commerciales, mises en place "pour la journée de la femme", étaient très loin de l'objectif de cette journée du 8 mars, la lutte pour les droits des femmes.
https://www.rtl.fr/girls/identites/journee-internationale-des-droits-des-femmes-les-pires-operations-du-8-mars-7792534740
2018-03-10 09:07:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/TVGpWCMmhYLY_bSo9Nfs1Q/330v220-2/online/image/2018/0305/7792505449_gettyimages-647369670.jpg