7 min de lecture Musique

Hyphen Hyphen, le groupe dont l'ambition est d'être "un prétexte à l'union"

RENCONTRE - Le groupe niçois vient de sortir le clip de "Mama Sorry", nouvel extrait issu de son deuxième album. Une "ode à la liberté" qui fait du bien à la communauté LGBTQ+.

Adam, Santa et Line, membres du groupe Hyphen Hyphen
Adam, Santa et Line, membres du groupe Hyphen Hyphen Crédit : Arièle Bonte pour RTL.fr
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

Puissant et optimiste. Hyphen Hyphen vient de dévoiler un nouveau clip à son image. "Une ode à la liberté, un cri de courage lorsque l'on sait Ô combien il est difficile d'assumer ses orientations sexuelles malgré le regard des autres". C'est avec ces mots que le groupe Hyphen Hyphen décrit de son côté Mama Sorry, disponible depuis le 4 décembre dernier sur YouTube.

Quand nous avons rencontré Santa, Adam et Line, les membres du groupe niçois, le clip était encore dans les cartons. Étant ouvertement "fluides" dans leur sexualité, on s'étonnait alors de l'absence de références arc-en-ciel dans leur communication alors que des pop stars comme Hayley Kiyoko, que nous avions croisée quelques jours plus tôt, ou Chris(tine and the queens) jouent à fond la carte LGBTQ+.

Hyphen Hyphen répond à RTL Girls avoir toujours pris soin de ne pas trop en faire. Par pudeur personnelle d'abord, précise le groupe, mais aussi par envie de ne pas se voir, justement, "coller une étiquette" au risque d'utiliser la culture LGBTQ+ comme argument commercial. 

Mama Sorry déroge-t-il à la règle du groupe ? Pas vraiment quand on sait que, en coulisses, Hyphen Hyphen tient à son engagement pour la communauté LGBTQ+. En témoigne l'aftershow après son premier concert à l'Olympia, organisé en collaboration avec le collectif lesbien et féministe Barbi(e)turix. Un "safe place, où tout le monde est le bienvenu et où tout le monde peut être qui il veut", résume Line, la bassiste.

À lire aussi
Ricardo Montalban et Esther Williams dans "La Fille de Neptune", 1949 sexisme
"Baby, It's Cold Outside", classique de Noël, banni des ondes pour sexisme
>
Hyphen Hyphen - Mama Sorry (Clip officiel)

"On ne dira jamais non aux appels des associations et on répondra le plus sincèrement sur ces sujets en interview", explique ensuite Santa. "En revanche, devenir porte étendard de quelque chose qui est très réducteur dans ce qu’on veut faire dans la musique, c’est un peu dommage, c'est au-delà du fait qu’on soit gay", ajoute la chanteuse avant de reconnaître que le public de Hyphen Hyphen est de plus en plus LGBTQ+.

"Ils savent qu'on est dans un environnement sécurisant", explique Line. "Bienveillant et tolérant", complète Santa. "Une fois que tu prônes ces messages, tu as le public qui va avec." Ce dernier reste cependant très diversifié. Dans la fosse des concerts de Hyphen Hyphen ("trait d'union" en anglais), on peut en effet aussi bien croiser un fan de 65 ans que des "kids" de la dernière heure.

C'est d'ailleurs ce qui plait le plus au groupe : faire se rencontrer des personnes qui, autrement, n'auraient jamais pu se croiser. "Une ouverture d’esprit s’opère, une envie d’oublier aussi collectivement la vie ou sa propre condition pour partager ensemble quelque chose qui les dépasse", analyse la chanteuse avant d'ajouter : "D’être un prétexte à l'union, c’est le but de ma vie".

Line, Santa et Adam, du groupe Hyphen Hyphen
Line, Santa et Adam, du groupe Hyphen Hyphen Crédit : Manu Fauque

Une bataille du quotidien

Hyphen Hyphen traduit alors ses ambitions dans ses chansons. Exemple avec Young Leaders, présent sur son deuxième album, HH, sorti en mai dernier. "On y parle de cette jeunesse complètement perdue". Santa s'adresse à une femme dans les couplets, faisant ainsi référence à sa sexualité, dit-elle, mais c'est pour ensuite s'adresser aux "nouveaux leaders" dans les refrains et gommer ainsi les différences entre les être-humains.

Si le groupe joue bien de sa "fluidité sexuelle" au gré de ses chansons, il se revendique par ailleurs "non genré" sans pour autant effacer leur "condition physique". "Je pense que d’y renoncer, c’est ne pas pouvoir combattre les inégalités", précise Santa.

Dans un autre morceau, Like Boys, premier extrait de HH dévoilé en mars dernier, Hyphen Hyphen s'énerve (avec ironie) contre un harceleur comme les filles et les femmes peuvent en croiser au quotidien dans l'espace public. L'écriture de cette chanson, qui résonne aujourd'hui avec le mouvement de libération de la parole des femmes sur les violences sexuelles, est partie de "l'anecdote du énième lourdeau".

>
Hyphen Hyphen - Like Boys (Official Video)

"C'est une situation qui nous est arrivée je ne sais pas combien de fois", raconte Line. En échangeant avec le groupe, le morceau prend une tournure un peu plus politique, quand Adam, Line et Santa parlent d'une même voix, et naturellement, de leurs copines homosexuelles, agressées dans les rues de Paris. "Dans notre cercle amical, on n'en connaît pas une qui n’a pas été victime d’une agression". 

Malgré ce climat tendu, les membres du groupe font preuve d'un optimisme contagieux porté par une ambition de dépasser les frontières. Pour arriver à leurs fins, Line explique qu'il s'agit surtout de "bien s’entourer et de trouver des personnes ouvertes". "On est tombé sur les bonnes personnes", précise Adam. "On a mis du temps à s'entourer", complète enfin Santa qui assure également le management du groupe. Une position rare dans la musique, industrie largement dominée par les hommes. "La place de leadership, quand tu es une femme, c’est une petite bataille quotidienne", assure-t-elle.

Hyphen Hyphen en concert
Hyphen Hyphen en concert Crédit : Arthur Albaz

Et même si, en tant que groupe, Hyphen Hyphen peut plus facilement établir un rapport de force que des artistes qui évoluent en solo, Santa confie qu'il "faut se battre sur tout". Car le groupe, en plus d'écrire et composer ses chansons, les produit et les arrange également. On dit alors de Santa qu'elle est bossie, un terme anglophone utilisé le plus souvent pour discréditer les femmes ayant une position de pouvoir. "Alors que tu dis juste ce que tu veux faire", lance Line.

Aujourd'hui, le groupe affirme avoir trouvé "des collaborateurs qui n'ont plus du tout cette vision, ou en tout cas, qui la change rapidement parce qu'ils voient que ça marche". Depuis le départ de Zac l'année dernière, Hyphen Hyphen a fait appel à Zoé Hochberg pour assurer la batterie en tournée. "On l'a prise parce que c'est le-la meilleure batteur de Paris !"

Valoriser le travail des femmes dans la musique

En tournée, elles sont maintenant quatre femmes dans l'équipe. En plus des musiciennes, Hyphen Hyphen compte également une ingénieure du son. "Elle douille plus parce que dans la technique, il y a encore ce truc très macho mais elle réussit toujours à avoir sa vengeance dans la soirée parce que c’est la meilleure".

Même si le groupe ne joue pas non plus à fond la carte du girl power, on sent bien chez Hyphen Hyphen une volonté de mettre en avant les femmes qui les entourent pour leurs compétences et leurs talents.

Quand on évoque le projet dont nous avait parlé la chanteuse Pomme il y a plusieurs mois (à savoir créer une sorte d'annuaire qui regrouperait les femmes du monde de la musique qu'elles soient éclairagistes, ingénieures du son ou batteuses, sur le modèle d'une initiative québécoise), les membres du groupe se divisent sur cette question et rejoignent certaines critiques entendues par Pomme : cet annuaire serait perçu comme de la discrimination positive et dévalorisait donc le travail des femmes. 

Santa, de Hyphen Hyphen
Santa, de Hyphen Hyphen Crédit : Arthur Albaz

Tant qu’il y aura une inégalité il faudra essayer de combattre par tous les moyens pour retrouver une forme d’égalité

Santa, chanteuse de Hyphen Hyphen
Partager la citation

Au fur et à mesure de la discussion, le groupe réfléchit, se rappelle ce débat qu'il avait eu quand Hyphen Hyphen avait remporté le prix de la Femme en or, en 2016, une cérémonie qui récompense les femmes dans de nombreux domaines et qui permet de compenser leur sous-représentation dans les prix classiques.

"Je ne suis pas d'accord avec ceux qui disent qu'il ne faut pas de prix pour les femmes parce que ça les réduit à leur condition", souffle Santa. "Tant qu’il y aura une inégalité il faudra essayer de combattre par tous les moyens pour retrouver une forme d’égalité". La liste proposée par Pomme ne serait peut-être pas une si mauvaise idée ?

Les "nouvelles frontières" du féminisme

Que des artistes comme elle, Barbara PraviYseult ou encore Cœur de Pirate prennent librement la parole sur les inégalités dans la musique nous prouve que les mentalités évoluent. Hyphen Hyphen le confirme aussi. Mais Santa s'interroge également sur les "nouvelles frontières très subtiles" du féminisme, qu'elle avoue par ailleurs ne "pas du tout maîtriser".

Exemple avec ces artistes qui parlent d'empowerment et portent "tout l’attirail de la femme-objet", illustre Santa. "Il y a un espèce de néo-féminisme qui prône les objets de torture du talon de 15 cm, ou les vêtements trop serrés. On te vend cela en disant qu'elle est bien dans son corps et on en fait un objet de pouvoir. Mais c’est ce même objet de pouvoir qui est objet de domination", détaille la chanteuse qui se met alors à la place d'une "petite fille de 8 ans" qui n'a pas encore tous les codes sociaux pour décrypter ces messages. 

On ne se mettrait jamais nues parce qu’on n'est pas comme ça

Hyphen Hyphen
Partager la citation

La question est complexe, en effet, et la jeune femme estime ne pas avoir de réponse à nous donner mais confirme que ce n'est simplement pas la façon dont aimerait fonctionner Hyphen Hyphen. "On ne se mettrait jamais nues parce qu’on n'est pas comme ça".

Si le sujet de la place des femmes et du féminisme dans la musique semble intéresser le groupe, et tout particulièrement Santa qui prend aisément la parole dessus, la chanteuse estime qu'il s'agit d'un "féminisme relativement mondain", appartenant à une "sphère très parisienne".

"Je pense que le féminisme c’est surtout au niveau mondial, les enjeux sont là et ce sont ces combats qu'il faut gagner. Notre condition n’est pas encore extraordinaire mais quand on regarde celle des autres, il y a un écart énorme entre devoir se battre parce qu'un technicien est encore un peu misogyne et ne pas pouvoir aller à l'école parce que tu es une fille, ne pas pouvoir ouvrir son propre compte bancaire, être excisée...", énumère encore la chanteuse, lucide sur le monde qui l'entoure. Une ouverture d'esprit qui transparaît dans la musique de Hyphen Hyphen dont le deuxième album offre plusieurs hymnes à une jeunesse en proie au changement. Espérons que le reste du monde les entende. 

Hyphen Hyphen est en tournée dans toute la France jusqu'en juin 2019.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musique Féminisme Portrait
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795828685
Hyphen Hyphen, le groupe dont l'ambition est d'être "un prétexte à l'union"
Hyphen Hyphen, le groupe dont l'ambition est d'être "un prétexte à l'union"
RENCONTRE - Le groupe niçois vient de sortir le clip de "Mama Sorry", nouvel extrait issu de son deuxième album. Une "ode à la liberté" qui fait du bien à la communauté LGBTQ+.
https://www.rtl.fr/girls/identites/hyphen-hyphen-le-groupe-dont-l-ambition-est-d-etre-un-pretexte-a-l-union-7795828685
2018-12-07 10:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/wscKKEip6q0pkk8FzWQzAQ/330v220-2/online/image/2018/1207/7795840764_adam-santa-et-line-membres-du-groupe-hyphen-hyphen.jpg