8 min de lecture Interview

Cœur de Pirate : "Le féminisme sert à tout le monde "

GIRL CRUSH - L'auteure-compositrice-interprète québécoise revient cette année avec un quatrième album. L'occasion de faire le bilan de ses 10 années de carrière dans un milieu où les femmes restent une minorité.

Béatrice Martin, alias Cœur de Pirate, sort un nouveau single le 12 avril prochain
Béatrice Martin, alias Cœur de Pirate, sort un nouveau single le 12 avril prochain Crédit : Maxyme G. Delisle
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

10 ans de carrière. Cœur de pirate a conquis son public avec un morceau, Comme des enfants, sorti en 2008 à une époque où les chaînes de télé et de radio diffusaient du rock indé interprété par une majorité de voix masculines. La presse et le public québécois comme français s'emparent pourtant de cette auteure-compositrice-interprète qui chante dans la langue de France Gall des chansons d'amour et de cœurs brisés.

Les médias s'attardent parfois plus souvent sur ses tatouages que ses qualités d'artiste qui s'est faite toute seule, dans une industrie où, là encore, les femmes sont rares et peu prises au sérieux. On a tenté de la décrédibiliser en rappelant à son public qu'elle avait posé pour des photos érotiques tandis que, récemment, on l'a réduite à ses échecs amoureux, sa relation avec une femme trans, ou ses larmes sur le plateau télé de Nouvelle Star, où elle était l'une des membres du jury. 

>
COEUR DE PIRATE - Comme des enfants (clip officiel) Date :

Mais à 28 ans, Béatrice Martin, de son vrai nom, a décidé de revenir, après quelques années d'errance sans musique et dans l'alcool, a-t-elle raconté dans plusieurs médias.

À lire aussi
Le Prix Business With Attitude a été attribué à Audrey-Laure Bergenthal, fondatrice d'Euveka, le 18 avril 2019 interview
Le Prix Business With Attitude attribué à Audrey-Laure Bergenthal, fondatrice d'Euveka

À l'heure des révélations post-Weinstein, d'une prise de conscience de la société sur les violences sexistes et sexuelles faites aux femmes, cette artiste s'apprête à sortir son quatrième album courant 2018. Une collection "d'expériences intenses" que cette artiste nous raconte dans une interview-bilan et optimiste sur l'avenir des femmes dans l'industrie musicale.

Je n'ai jamais écouté personne parce que je croyais fermement en ce que j’étais

Cœur de Pirate
Partager la citation

RTL Girls : Tu fêtes cette année tes 10 ans de carrière… quel conseil ou quel message aimerais-tu envoyer à la Béatrice Martin d’il y a 10 ans ?
Cœur de pirate : Déjà, de revoir sa garde robe ! Mais aussi de ne pas prendre tous les commentaires des gens trop au sérieux, de ne pas être trop susceptible, parce que je l’étais un peu... Mais j’étais jeune ! J’allais en conquête contre mes critiques mais comme tout le monde je crois.

Prémonition est arrivé à point nommé dans l'actualité. Tu as déjà beaucoup écrit sur les relations toxiques, mais comment as-tu vécu le fait de le mettre en images et de l’interpréter à la caméra ?
Pour la première fois de ma carrière, le clip est complémentaire à la chanson. C'était un processus très cathartique parce que ce sont des événements que j’ai vécus au sein de plusieurs couples. Je voulais illustrer ces moments très violents - qu'ils soient parlés, psychologiques ou physiques - comme des moments très beaux, très doux, comme des dédoublements de la personnalité ou des schémas que tu répètes dans ton couple.

>
Coeur de pirate - Prémonition [vidéoclip officiel] Date :

C’est vraiment intéressant de voir que les gens se complaisent là-dedans. Parce que ça leur rappelle quelque chose de leur enfance, quelque chose qu’ils ont vécu par le passé et qui les rassure.

En 10 ans de carrière, en retraçant ton parcours, on constate que tu as vécu, en tout cas publiquement et médiatiquement, tout le sexisme que pouvait subir une artiste...
Merci, merci de le reconnaître parce que tout le monde me dit que "non, les gens ne parlaient pas de ton physique"... 

Comment est-ce que tu te construis, en tant qu’artiste, quand on te ramène toujours au fait que tu sois une jeune femme ?
Je n'ai jamais écouté personne, dans la vie, dans mon cheminement, parce que je croyais fermement en ce que j’étais. Au fil des années, plus les gens me ramenaient à des choses que je ne voyais pas ou qui ne me représentaient pas, plus je leur prouvais ma force de travail, et ma volonté de faire les choses. Ma crédibilité, je devais me la faire par moi-même. C’est sûr que je dois beaucoup aux médias mais je sais aussi ce que je suis. Je sais que j’écris mes chansons, que je produis mes chansons, j’écris de la musique de films, de jeux vidéo. Personne ne peut me l’enlever. 

Cœur de Pirate célèbre en 2018 ses 10 ans de carrière
Cœur de Pirate célèbre en 2018 ses 10 ans de carrière Crédit : Maxyme G. Delisle

Encore aujourd'hui, je reçois des chansons et je trouve cela insultant (soupir). Au Québec on a le Gala de l'ADISQ (les Victoires de la musique québécoises, ndlr.). Jusqu'à l'année dernière, il n'y avait pas eu une fille de nommée depuis dix ans dans la catégorie auteur-compositeur interprète de l’année. Alors qu’on a des femmes qui écrivent des chansons ! Je trouve cela fou ! Je n'ai jamais été nommée. Jamais. J’étais nommée dans les catégories "interprète féminine" et "révélation" de l'année mais jamais dans celle-ci. Cela résonne un peu avec ce qu’on représente en musique, je crois. J’espère que cela va changer.

La nouvelle génération de jeunes femmes me paraît plus alerte sur ces questions, elles revendiquent qu’elles écrivent elles-mêmes leurs textes et, justement, qu'elles ne sont pas simplement un physique qui interprète des chansons...
Les femmes sont souvent les muses, ce qu’on met en avant. La chanson française a longtemps été comme ça.

Tu dis volontiers que tu es féministe, comment t'es-tu approprié ce mot, est-ce qu’il y a eu un déclic ?
Quand j’ai eu Romy (sa fille, née en 2012, ndlr.). C’était important, pour elle, de le dire haut et fort. Je me suis toujours identifiée comme féministe mais avant, et je ne sais pas pourquoi, je ne le disais pas. Quand Romy est arrivée, cela a vraiment changé ma perception des choses. Je sortais un disque, j’avais beaucoup changé, grandi d’une certaine façon, et je me disais qu’il y avait des choses à côté desquelles on ne pouvait pas passer.

Les femmes sont souvent les muses, ce qu’on met en avant

Cœur de pirate
Partager la citation

Il faut croire en la troisième vague du féminisme, qui n’est pas simplement un féminisme de filles blanches. Il faut aussi défendre les droits des femmes trans, des personnes non conformistes. C’est très important de les intégrer là-dedans. Le féminisme sert à tout le monde. C'est important de dire qu’on est là pour les femmes et toutes les femmes. 

Tu as commencé la musique jeune, en arrivant dans un milieu où les femmes sont peu représentées à la fois sur et derrière la scène… en tant qu’auteure-compositrice et interprète, est-ce que cela a été difficile d’imposer tes idées ? 
Quand j’ai commencé, le rock indé était très très présent. Il n'y avait que des groupes de mecs. C’était très cool et j’adorais cela ! C'est à cette époque que j'ai quitté mon groupe initial, où j'étais claviériste, pour me lancer en solo. Je m'en rappelle très bien, le chanteur m’avait dit : "Tu ne pourras pas réussir, tu n'as pas assez d’expérience". Je lui avais répondu qu'un mec de 40 ans qui tourne encore dans un groupe pour se faire 200 balles par concert ne pouvait pas me dire que moi, la fille de 18 ans qui a vécu des tonnes de trucs à 250% ne pouvait pas avoir assez d'expérience pour toucher les gens !

Cela m'avait choquée mais je pense qu'à l'époque, c'était vraiment la mentalité des gens. J'étais trop jeune, une fille, toute seule, tatouée en plus. Aujourd'hui, après Justin Bieber, on ne se pose plus la question.

Ton prochain album sort en avril, à quoi peut-on s’attendre ?
Pendant longtemps, je me suis concentrée sur l'amour brisé, ces événements qui m'ont fait du mal. J'avais de la facilité à les explorer, j'avais besoin d'en parler... tout en mettant de côté les expériences intenses et majeures qui me sont arrivées. J'avais trop peur, je ne pouvais pas me dévoiler à ce point, être si vulnérable.

C'est un album d'extrêmes et c'est pour cela que la couleur rouge est si présente. C'est celle du danger, de l'amour, la colère, la passion. L'album est une série de paradoxes, de la production à l’écriture, parce que j’avais envie de susciter une émotion de questionnements. Ce n'est pas parce que ça a l’air de bien aller que ça va nécessairement bien, ce n'est pas parce que tu es en couple que tu n'es pas en train d’avoir mal en ce moment.    

Sur Twitter, tu as récemment ressorti un extrait de l'émission Salut les terriens dans lequel tu parles de consentement, pourquoi ? 
Ce genre de situation, les gens l’ont pris bon enfant. Mais c’est important de dire que la question était assez problématique : "Est ce que t’as déjà chauffé un mec et t’es partie après ?". Oui tu peux le faire. Il y a une scène très forte dans The End of the Fuck*** World (une série britannique diffusée sur Netflix, ndlr.), où l'on voit le consentement décrit de cette façon.

Beaucoup de filles se retrouvent dans ces situations : on change d’avis au milieu parce qu'il y a quelque chose qui ne va pas et on ne dit rien par peur de blesser l’égo masculin ou de le vexer. On a grandi là-dedans, on nous a toujours dit, dans la vie comme dans les films, que si on arrêtait, on était une grosse salope.

L’éducation sur ces problématiques doit se faire très tôt. Je n'ai pas toujours cru que j’avais un rôle à jouer, qu'en tant que figure publique, que j'avais à prendre des positions politiques ou être engagée. Mais quand il s'agit de choses qui nous concernent directement, il faut se prononcer. 

Depuis l’affaire Weinstein, les femmes du cinéma se sont beaucoup mobilisées. En Australie et en Suède, des femmes travaillant dans la musique ont signé des lettres pour manifester leur colère...
Au Québec, on a mis en place une action qui s'appelle "Et Maintenant". C’est une très belle initiative d’une femme qui s’appelle Léa Clermont-Dion. On a été plusieurs à signer et on a réussi à obtenir du financement pour établir des programmes sur le sujet.

Dans la musique, il y a toujours eu des témoignages. Maintenant, on va être prises au sérieux, on va peut-être arrêter de nous parler de fausses accusations. Parce que sérieusement, qu'est-ce qu'on gagne avec ça ? Même encore aujourd’hui, on a peur de remettre en jeu toute notre crédibilité. Si une fille décide de porter plainte, on va faire en sorte de la détruire. Moi-même j’aurais peur de le faire. Il faudrait que j'amène des vraies preuves à l’appui, comme des marques sur mon corps. Ça me dégoûte qu'il faille en passer par là.

As-tu cette impression que les artistes féminines aujourd’hui sont plus solidaires les unes les autres et qu'on est sorti de cette invention médiatique de la rivalité entre artistes féminines ?
Mettre les filles les unes contre les autres sert au patriarcat. Des femmes solidaires entre elles, c’est là où est la force. Je pense qu’il en faut encore plus qu’auparavant, surtout pour les jeunes. Quand je les vois arriver, je suis trop contente, je les adore et je les mets en avant. J’espère que ce genre de solidarité va continuer. 

Cœur de pirate sera en concert le 19 mai à Bordeaux, le 9 octobre à l'Olympia, pour retrouvez l'ensemble de ses dates, rendez-vous sur son site officiel

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Interview Girl Crush Coeur de Pirate
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792633223
Cœur de Pirate : "Le féminisme sert à tout le monde "
Cœur de Pirate : "Le féminisme sert à tout le monde "
GIRL CRUSH - L'auteure-compositrice-interprète québécoise revient cette année avec un quatrième album. L'occasion de faire le bilan de ses 10 années de carrière dans un milieu où les femmes restent une minorité.
https://www.rtl.fr/girls/identites/coeur-de-pirate-le-feminisme-sert-a-tout-le-monde-7792633223
2018-03-26 07:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_sXKkwhLPk-ZKV3FoBi6dQ/330v220-2/online/image/2018/0321/7792717734_beatrice-martin-alias-coeur-de-pirate-sort-un-nouveau-single-le-12-avril-prochain.jpg