3 min de lecture Grand débat

Grand débat : et maintenant quel est le programme ?

INFOGRAPHIE - Consultations citoyennes, doléances, numérisation... Le grand débat national en est déjà à la moitié de sa phase de collecte de doléances. Ensuite, un long travail d'analyse est prévu.

Emmanuel Macron, le 15 janvier 2019
Emmanuel Macron, le 15 janvier 2019 Crédit : Ludovic MARIN / AFP
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Le grand débat national est en cours depuis plus d'un mois et devrait s'achever le 18 mars prochain, date à laquelle les contributions en ligne seront clôturées. Une première étape a déjà été franchie le 20 février avec la collecte des doléances récoltées par les maires.

Ces cahiers ont été ouverts "dans 10.000 mairies". D'après les chiffres communiqués, la plateforme du grand débat a franchi, depuis le 19 février, "le cap du million de contributions" et plus de 7.636 réunions locales ont été programmées dans toute la France depuis le début de la consultation, "dont 4.300 ont déjà eu lieu". 

En dressant un bilan d'étape le 14 février, le collège des cinq garants du grand débat avait indiqué pour sa part que 210.000 personnes avaient alors contribué sur le site, pour un total d'environ 900.000 contributions. 

À lire aussi
Gabriel Attal, 29 ans, secrétaire d'État auprès de Jean-Michel Blanquer Grand débat
Grand débat : "La parole des jeunes se libère facilement", dit Gabriel Attal sur RTL
Le calendrier du grand débat national
Le calendrier du grand débat national Crédit : RTL

18 conférences régionales en mars

Et après ? "Dès cette semaine, des stands mobiles se déploieront dans les bureaux de poste et dans les gares de chaque région, pour faire venir le grand débat aux passants et leur permettre d’y prendre part", explique les organisateurs du grand débat. Puis, les 15, 16, 22 et 23 mars, 18 conférences citoyennes régionales vont être organisées. Elles permettront aux Français de donner leur avis, lors du grand débat. Sur RTL, Emmanuelle Wargon, co-animatrice du grand débat a dévoilé les modalités. 

Les participants aux futures "conférences citoyennes" seront tirés au sort. Comment ? À partir des bases de données des numéros de téléphone, et non des listes électorales. "On a regardé avec les 'garants', avantages et inconvénients de plusieurs méthodes, et les 'garants' nous suggèrent de ne pas prendre les listes électorales, mais de prendre les numéros de téléphone. Nous allons respecter leurs propositions", a-t-elle expliqué. 

Ces conférences citoyennes auront bien lieu "dans chaque région en métropole et en outre-mer, et on en fera une transversale uniquement avec des jeunes", a-t-elle détaillé. Prévues pour "la deuxième quinzaine de mars", les citoyens tirés au sort seront invités à "participer à une conférence régionale du vendredi, fin de journée, au samedi, fin de journée, pour réfléchir aux propositions et permettre d'avancer", a-t-elle poursuivi. Un débat aura aussi lieu au Parlement au début du mois d'avril. 

Des collectes de toutes les données

La ministre de la Transition écologique a en outre annoncé que la Bibliothèque nationale de France (BNF) avait été sollicitée pour "nous aider à savoir comment numériser, traiter" et "archiver" l'ensemble des contributions recueillies sur les cahiers de doléances ouverts dans les mairies dans le cadre du grand débat

Les cahiers de doléances remis par les maires seront transmis à la Bibliothèque nationale de France. Elle se chargera de numériser leurs contenus et de retranscrire ceux qui sont dactylographiés. "Une fois numérisés, les documents manuscrits feront pour leur part l’objet d’une retranscription par un prestataire en cours de sélection", grâce à l'intelligence artificielle, explique les organisateurs.

Tout sera rendu public ou disponible aux chercheurs

Emmanuelle Wargon, la co-animatrice du grand débat national
Partager la citation

"On a posé deux principes très forts : le premier, c'est l'exhaustivité, et le deuxième, c'est la transparence", a assuré Emmanuelle Wargon. "Ça veut dire que toute contribution sera lue et traitée lorsqu'elle arrive sur le site - par définition, c'est déjà numérisé et disponible pour traitement -, mais on a aussi la question des courriers", a-t-elle poursuivi. 

"Tout sera rendu public ou disponible aux chercheurs, le seul critère entre public - c'est-à-dire en ligne - ou disponible aux (seuls) chercheurs étant notre capacité à anonymiser, parce que certains courriers décrivent des situations personnelles et les personnes qui nous écrivent n'ont pas forcément donné un consentement pour que leur courrier soit publié", a-t-elle encore précisé. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Grand débat Gouvernement Infographie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797013216
Grand débat : et maintenant quel est le programme ?
Grand débat : et maintenant quel est le programme ?
INFOGRAPHIE - Consultations citoyennes, doléances, numérisation... Le grand débat national en est déjà à la moitié de sa phase de collecte de doléances. Ensuite, un long travail d'analyse est prévu.
https://www.rtl.fr/actu/politique/grand-debat-et-maintenant-quel-est-le-programme-7797013216
2019-02-22 06:27:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XuYI57i7-UbmDTSd-BU3DA/330v220-2/online/image/2019/0207/7796476672_emmanuel-macron-le-15-janvier-2019.jpg