4 min de lecture États-Unis

Elizabeth Warren : 6 infos à savoir sur la première opposante de Donald Trump

PORTRAIT - La sénatrice démocrate du Massachusetts a annoncé dans une vidéo publiée sur YouTube qu'elle lançait un "comité exploratoire pour la présidence" des États-Unis en 2020.

La sénatrice Elizabeth Warren pourrait être la prochaine candidate démocrate à l'élection présidentielle américaine
La sénatrice Elizabeth Warren pourrait être la prochaine candidate démocrate à l'élection présidentielle américaine Crédit : CHIP SOMODEVILLA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

Serait-elle la prochaine candidate démocrate à la présidentielle des États-Unis ? Elizabeth Warren, 69 ans, sénatrice du Massachusetts a tenu à terminer l'année 2018 par un souffle d'espoir pour les prochains mois.

Dans une vidéo publiée sur YouTube le 31 décembre 2018, la sénatrice a annoncé qu'elle considérait se présenter à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de 2020 aux États-Unis, lançant dans la foulée "un comité exploratoire pour la présidence", a-t-elle expliqué dans cette vidéo, visionnée près de 250.000 fois. Cette dernière raconte également son histoire et son parcours de femme politique dans un pays où aucune femme n'a pour l'instant investie la Maison-Blanche. 

Issue de la classe moyenne, Elizabeth Warren est aujourd'hui une figure incontournable de la gauche américaine. Voici six informations à retenir sur celle qui fera forcément parler d'elle ces deux prochaines années. 

À lire aussi
Malgré son surpoids, Lizzy Howell  fait tomber les préjugés en pratiquant la danse danse
VIDÉO - États-Unis : une danseuse américaine fait tomber les préjugés
>
Elizabeth Warren Launches Exploratory Committee for President

1. Elle n’a pas toujours été démocrate

Figure démocrate du Sénat, Elizabeth Warren a pourtant débuté sa vie politique sous les couleurs du parti... républicain (oui, le même que Donald Trump, l'homme qu'elle n'hésite pas à critiquer pour son comportement et sa politique). Dans une interview pour le Daily Beast publié en 2011, l'ancienne professeur de droit a reconnu avoir été républicaine jusqu'à l'âge de 40 ans environ.

"J'étais républicaine parce que je pensais qu'il s'agissait des gens qui soutenaient le mieux les marchés financiers. Je pense que ce n'est plus le cas", a-t-elle déclaré. 

2. Elle a marqué l'histoire

En 2013, Elizabeth Warren est investie au poste de sénatrice du Massachusetts, prenant la suite du républicain Scott Brown. Elle est la première femme élue sénatrice dans cet État. Deux ans plus tard, et pour la troisième fois, elle est désignée par le prestigieux Time comme l'une des 100 personnes les plus influentes au monde. Un titre qu'elle pourrait renouveler cette année ? 

Elizabeth Warren avec Barack Obama, alors candidat à la présidence, le 11 juin 2008, à Chicago
Elizabeth Warren avec Barack Obama, alors candidat à la présidence, le 11 juin 2008, à Chicago Crédit : SCOTT OLSON / Getty Images North America / AFP

3. Elle milite pour les droits des femmes

Partisane du droit à l'avortement, la sénatrice américaine s'est par exemple exprimée contre la nomination du juge Brett Kavanaugh à la Cour suprême. En cause : le juge est un allié de Donald Trump, président peu enclin à garantir aux femmes le droit de disposer de leurs corps librement.

4. Elle est une alliée pour la communauté LGBTQ+

Dans la vidéo publiée à la fin de l'année 2018, Elizabeth Warren assure vouloir se battre pour une Amérique où "chaque personne (...) devrait être capable de travailler dur, de respecter les mêmes règles et enfin de prendre soin d'elle-même et des personnes qu'elle aime". 

Ces mots sont accompagnés de clichés ou vidéos d'Elizabeth Warren défilant à la Marche des Fiertés de Boston en 2018. La sénatrice s'est en effet prononcée pour le mariage entre les personnes de même sexe et, comme l'énumère le site américain Pink News, a défendu en tant que sénatrice les droits des personnes LGBTQ+. 

Elizabeth Warren, le 6 novembre 2018, au moment des élections de mi-mandat aux États-Unis
Elizabeth Warren, le 6 novembre 2018, au moment des élections de mi-mandat aux États-Unis Crédit : Joseph PREZIOSO / AFP

5. Elle est à l'origine d’un slogan féministe entré au panthéon de la pop culture

"Nevertheless, she persisted" ("Néanmoins, elle persista") est un slogan dont se sont emparés les femmes aux États-Unis et à travers le monde pour montrer à quel point les femmes ayant contribué à faire avancer l'histoire ont dû subir des pressions pour les forcer à abandonner. 

Le point de départ de ce slogan vient d'un différent entre Elizabeth Warren et Mitch McConnell, leader du parti Républicain aux États-Unis. Ce dernier a fait taire la sénatrice lors d'une séance alors qu'elle lisait une lettre écrite il y a 30 ans contre la nomination de Jeff Sessions en tant que juge fédéral. En 2018, le Sénat a discuté de la nomination de ce même Jeff Sessions au poste de Procureur général des États-Unis. 

Selon les Républicains, Elizabeth Warren n'avait pas le droit de s'en prendre à un autre sénateur, même en empruntant les mots d'une autre personne, écrits il y a plusieurs décennies. La sénatrice a alors été exclue des discussions. "Elle a été avertie. On lui a donné une explication. Néanmoins, elle persista", s'est justifié Mitch McConnell. 

Depuis, "Nevertheless, she persisted" est un incontournable des réseaux sociaux, se décline sur des t-shirts, des pancartes lors de manifestation et même en chanson. 

>
She Persisted

6. Donald Trump l'a surnomme "Pocahontas"

Elizabeth Warren aurait des origines amérindiennes, selon des proches de sa famille. Donald Trump a profité de ces déclarations pour accuser la sénatrice d'avoir menti à ce sujet afin d'en faire profiter sa carrière de professeur de droit à l'université. Le président des États-Unis a même affublé la démocrate d'un surnom : "Pocahontas" avant de lui promettre de verser 1 million de dollars à l'association de son choix si elle prouvait ses dires. 

L'année dernière, Elizabeth Warren a donc procédé à une analyse ADN afin de tirer au clair cette polémique. Le test a été effectué par un professeur de l'université de Stanford et assure que "la grande majorité" des ancêtres de la sénatrice sont issue d'Europe. Cependant, les résultats prouvent "de fortes preuves de l'existence d'ancêtres amérindiens", remontant à plusieurs générations tout de même : entre six et dix, a révélé une enquête du Boston Globe

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis International Égalité hommes-femmes
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796105686
Elizabeth Warren : 6 infos à savoir sur la première opposante de Donald Trump
Elizabeth Warren : 6 infos à savoir sur la première opposante de Donald Trump
PORTRAIT - La sénatrice démocrate du Massachusetts a annoncé dans une vidéo publiée sur YouTube qu'elle lançait un "comité exploratoire pour la présidence" des États-Unis en 2020.
https://www.rtl.fr/girls/identites/elizabeth-warren-6-infos-a-savoir-sur-la-premiere-opposante-de-donald-trump-7796105686
2019-01-02 17:12:59
https://cdn-media.rtl.fr/cache/iiKGrIFyKPnslsru9KONOQ/330v220-2/online/image/2019/0102/7796105873_la-senatrice-elizabeth-warren-pourrait-etre-la-prochaine-candidate-democrate-a-l-election-presidentielle-americaine.jpg