4 min de lecture Portrait

Catherine Girard-Audet, confidente des ados du Canada à la France

GIRL CRUSH - Elle est l'auteure de "La vie compliquée de Léa Olivier", suivie par 55.000 fidèles lectrices sur Facebook. Rencontre avec la pétillante confidente des ados d'aujourd'hui.

Catherine Girard-Audet, confidente des ados
Catherine Girard-Audet, confidente des ados Crédit : Presse
ArièleBonte
Arièle Bonte
Journaliste

Elle se décrit comme la "grande sœur des ados". Et pour cause, Catherine Girard-Audet est l'auteure de nombreux romans et guides à destination des jeunes. Son œuvre prolifique est largement adoubée par le jeune public de son Canada natal à la Belgique, en passant par la France. La trentenaire était de passage dans l'Hexagone début décembre, à l'occasion du 31ème Salon du livre jeunesse de Montreuil.

Tout juste arrivée sur le sol français, après six heures d'avion, la dégustation du "plus mauvais croque-monsieur jamais goûté dans une brasserie parisienne" et un passage express dans sa chambre d'hôtel, Catherine Girard-Audet nous a rejoint autour d'un café et d'un perrier, entourée de ses deux éditeurs. Un cadre inhabituel pour une rencontre avec un auteur mais tout à fait chaleureux et, surtout, très familial puisque l'un des éditeurs de Catherine Girard-Audet n'est autre que son frère. Sans détour et sans tabou, l'auteure de La Vie compliquée de Léa Olivier et de L'ABC des filles nous a parlé de son succès et de sa passion pour la littérature jeunesse. 

Plongée dans le grand bain de la littérature jeunesse

Catherine Girard-Audet est tombée dans la littérature jeunesse un peu par hasard. "À cause de lui", dit-elle en désignant du bout du doigt son frère aîné. "Il cherchait quelqu’un pour traduire Bob l’éponge, quelqu’un de jeune, drôle, et qui avait une bonne plume", explique-t-elle avant d'ajouter : "Je ne savais pas trop quoi faire de ma vie, alors je me suis lancée... et puis cela m’a beaucoup plus", affirme-t-telle aujourd'hui, regard complice avec son aîné. 

À lire aussi
Ruth Badin Ginsburg dans le documentaire "RGB", en salles mercredi 10 octobre 2018 Cinéma
Ruth Bader Ginsburg : l'icône des droits des femmes adoubée par la pop culture

Pendant trois ans, Catherine traduit tous les héros de la jeunesse canadienne. De Bob l'éponge à Spider-man, en passant par "toutes les princesse de Walt Disney, Dora l'exploratrice et Charlotte aux fraises, la Fraisinette chez nous", détaille-t-elle avec cet accent si reconnaissable. Puis en 2008, cette petite femme menue au visage encore enfantin s'éloigne de la traduction pour se consacrer à l'écriture. C'est son frère qui lui met encore une fois le pied à l'étrier. Il lui propose de travailler sur un guide pratique à destination des jeunes filles. L'ABC des filles est né.

Réactualisé chaque année pour s'inscrire au plus près de la vie des adolescentes, cet ouvrage s'attaque au plaisir, à la première fois, au racisme, ou encore à Facebook, l'avortement et au tatouage dans un discours accessible, peu moralisateur, toujours bienveillant. Une bible du quotidien pour ados que Catherine a voulu écrire "comme j’aurais voulu qu’on le fasse quand j’étais adolescente et que j'avais besoin de réponses à mes questions”. 

Un rôle de grande sœur

S'il n'existait pas de livre comme celui-ci, la jeune Catherine fait son éducation (sentimentale) dans la littérature elle aussi. "J’ai lu des livres peut-être inappropriés pour mon âge", raconte-t-elle. "Ma sœur - qui a 12 ans de plus que moi - m'a fait lire L'Herbe Bleue à l'âge de 12 ans. J'ai tellement été traumatisée que je n'ai jamais touché à la drogue toute mon adolescente", confie-t-elle en riant. Catherine ajoute que le "roman marquant de [sa] jeunesse" a été Le Journal d'Anne Frank : "Elle traversait des épreuves inconcevables pour moi quand j’avais 15 ans… Et en même temps, elle vivait les mêmes choses que moi : son premier amour, ses premières règles."

La lecture tient une grande place dans la vie de la jeune Catherine, petite fille plutôt solitaire. L'écriture aussi, même si à l'époque, elle ne pensait pas qu'il était possible de vivre de sa plume. Aujourd'hui elle encourage les jeunes à écrire, à participer à des concours. Une véritable grande sœur cette Catherine.

"J’aime bien ce rôle parce que je ne suis pas psychologue, je n'ai jamais prétendue l’être. J’aime bien me baser sur mes expériences personnelles, sans faire la morale", explique Catherine, également auteure de plusieurs ouvrages de références (sur l'alimentation et la puberté, par exemple), d'un blog pour le site d'une chaîne télé (aujourd'hui fermé), et chroniqueuse courrier du cœur dans une revue québécoise (un job de rêve !). Il y a cinq ans, Catherine a continué de remplir son rôle en se lançant dans un nouveau défi : celui de la fiction. 

Léa Olivier, l'alter-ego jeunesse de Catherine

La vie compliqué de Léa Olivier, c'est une série débutée il y a cinq ans et aujourd'hui composée de 9 tomes. Léa c'est Catherine, "les années où j'étais rejetée, invisible, où j'ai connu mes premières peines d'amour...", énumère-t-elle sans tabou. Car c'est ça qui fait la force des livres et des conseils de Catherine : son authenticité et sa facilité à partager des moments douloureux connues par toutes les filles durant ces jeunes années : "Je n’ai aucun tabou, même quand je fais des interventions dans des écoles, je raconte des moments de honte totale, parce que c’est comme ça que j’ai construit mon personnage, comme ça que les gens s’ouvrent à moi.”

Parfois je ne comprends pas pourquoi les lectrices m’aiment autant

Catherine Girard-Audet
Partager la citation

Pourtant, à l'entendre, Catherine semble ne pas vraiment saisir le pourquoi du comment de son succès. Sa communauté de 55.000 fans sur sa page Facebook, elle en est cependant très fière. La sollicite souvent pour connaître son avis et ses envies concernant l'univers Léa Olivier. Un véritable job que Catherine aborde comme un passe-temps plaisant, juste et nécessaire à sa vie d'auteure à succès. "Parfois je ne comprends pas pourquoi les lectrices m’aiment autant, je ne suis pas une rock star… Alors j’essaie d’être présente au maximum sur les réseaux sociaux".

Tandis que Léa grandit au fur et à mesure des tomes et des années, Catherine assure prévoir une belle fin à son personnage... avant de passer à une autre série. Toujours en jeunesse. Une annonce qui nous donnerait presque envie de rester, nous aussi, dans cette "niche" littéraire.

Pour ne manquer aucun "Girl Crush", suivez-nous dès maintenant sur Facebook et Twitter

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Portrait Livres Édition
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786087765
Catherine Girard-Audet, confidente des ados du Canada à la France
Catherine Girard-Audet, confidente des ados du Canada à la France
GIRL CRUSH - Elle est l'auteure de "La vie compliquée de Léa Olivier", suivie par 55.000 fidèles lectrices sur Facebook. Rencontre avec la pétillante confidente des ados d'aujourd'hui.
https://www.rtl.fr/girls/identites/catherine-girard-audet-la-confidente-des-ados-du-canada-a-la-france-7786087765
2016-12-19 07:00:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/S1w3jv0AYjqLBIvM2t0Spw/330v220-2/online/image/2016/1205/7786134639_catherine-girard-audet-confidente-des-ados.jpg