1. Accueil
  2. La Martinique : le poulet boucané, plat par excellence de l'île
3 min de lecture

La Martinique : le poulet boucané, plat par excellence de l'île

"RTL vous régale" vous emmène aux antilles, plus précisément en Martinique. Là-bas un parfum de paradis flotte, entre plats typiques et recettes traditionnelles

RTL vous régale
RTL vous régale
La Martinique : le poulet boucané, plat par excellence de l'île
01:00:23
Jean-Michel Zecca & Jean-Sébastien Petitdemange & Luana Belmondo

Parce que chaque jour qui passe nous rapproche un peu plus de l'été, RTL vous régale prend la direction de la Martinique. Véritable carte postale, l'île possède tous les atouts pour séduire ceux qui ont la chance de s’y rendre : le ciel, la mer, les plages et le soleil. Comme partout aux Antilles, cette petite île, 8 fois plus petite que la Corse, est ensorceleuse. 

Et c’est en partant en son cœur qu'elle se dévoile. Il faut partir à l’assaut de la montagne et de la forêt tropicale. On y découvre les champs de canne à sucre, les plantations de bananiers et il suffit d’emprunter un chemin forestier pour découvrir un jardin fantastique ou un village de bout du monde.


Les fleurs et les plantes sont partout et les paysages sont d’une incroyable beauté. La fleur d’Hibiscus est devenue le symbole de l’île. Et il faut découvrir le jardin botanique de Balata, créé en 1982, dans lequel se présentent plus de 3.000 essences tropicales. Tout comme le domaine d’Émeraude, au nord de l’île, un site naturel de 24 hectares longeant la rivière et qui en s’enfonçant dans la forêt permet de découvrir la flore de l’île dans ce qu’elle a de plus beaux. Il y a les fleurs qu'on admire et les plantes qui soignent. La pharmacopée martiniquaise regroupe plus de 1.200 plantes. 

L'utilisation des plantes médicinales ne représente que 20 % de la consommation du secteur. Mais la pratique tend à se développer et il suffit d’aller sur le marché de Fort de France pour découvrir quelques étals surprenants. Ils sont presque exclusivement composés de plantes, d’herbes qui soignent nombre de maux. Il y en a 12 inscrites sur une liste officielles : Zeb mouch, herbe à femme (dépuratives, antispasmodique…), herbe aiguille, herbe tension (contre l’hypertension)...

Poulet boucané, plat par excellence de l'île

À lire aussi

RTL vous régale, c'est également l'occasion de découvrir des goûts, des plats aux sauces épicées et pimentées, que ce soient les viandes, les poissons ou les crustacés. La cuisine martiniquaise, et plus généralement la cuisine antillaise, est le reflet de ceux qui sont passés par là. Le colombo avec la poudre de curry vient d’Inde. C’est un plat d'origine tamoule, devenu, avec l'arrivée des Indiens, un incontournable de la cuisine antillaise. 

Le blaff de poissons, lui, est une sorte de bouillon, très relevé, qui trouvent ses origines en Hollande. On retient également le Boucanier, un chasseur qui chassait les bœufs sauvages dans des bois de Saint-Domingue et en vendaient les peaux. Pour conserver la viande, ils reprirent les techniques indiennes en la boucanant, c'est-à-dire en l’exposant et en la faisant sécher à la fumée. 
 

Plat par excellence de l'alimentation de rue dans toute la Martinique, le poulet boucané se trouve lui aussi dans des stands installés aux bords des routes. Et tout un chacun s’arrête pour acheter ce qui est devenu un plat identitaire. Le poulet est mariné plusieurs heures avec de la canne à sucre et des feuilles de banane. Ensuite, on le cuit à l’étouffée pendant 2 à 3 heures. Il est ensuite braisé, garnis d’épices et se déguste avec du riz le plus fréquemment.

Les fruits également au rendez-vous

La Martinique vous offre un catalogue de fruits et de légumes plutôt copieux : parmi eux, les gombos, ressemblant à de gros piments de couleur verte. Cuits, ils deviennent gluants et se servent en condiments. On retient également la Christophine, un peu bosselée, jaune pâle ou vert clair, qui reste un des légumes les plus délicats. Elle se mange en salade, mûre, en gratin, en velouté...

Que dire enfin du giraumon, au goût du potiron. En soupe, un véritable régal. Et on peut aussi en faire une purée ou encore le mixer avec des écrevisses. Tout comme la patate douce, si bien connue aujourd’hui avec son goût légèrement sucré qui se mange en légume, mais aussi en desserts…

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/