1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : Covidom, l'application qui permet de surveiller les symptômes

L'application de e-santé Covidom permet un télé-suivi des patients contaminés ou soupçonnés d'être positifs à la Covid-19. 3.000 médecins généralistes proposent cette méthode à leurs patients.

Micro générique Switch 245x300 Restons unis avec la Fondation de France La rédaction de RTL
>
Coronavirus : une application permet de surveiller les symptômes des malades Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon édité par Marie Gingault

Le projet Covidom est une application e-santé qui permet un télé-suivi à domicile pour les patients porteurs, ou suspectés de porter la Covid-19, comme l'explique Youri Yordanov urgentiste à l'hôpital Saint-Antoine. 


"C'est une application qu'on a sur son smartphone et également sur un site internet que les patients, les personnes inscrites dans cette application, peuvent utiliser pour répondre à des questionnaires, une fois par jour, sur leur état de santé".

Ces questionnaires contiennent moins de 10 questions chacun et demandent par exemple quel est l'état de santé du patient, est-ce qu'il respire bien, est-ce que sa respiration est trop rapide, est-ce qu'il a de la fièvre, est-ce qu'il tousse ? Globalement, les symptômes de la maladie. "Ça nous permet de surveiller, de vous surveiller", indique l'urgentiste.

Derrière cette application, on retrouve l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris (APHP), l'Agence régionale de santé (ARS) et surtout l'immense majorité des médecins généralistes. En effet, ces derniers sont près de 3.000 en France à avoir proposé à leurs patients l'utilisation de Covidom.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants