4 min de lecture Séries

"His Dark Materials" (HBO) : que vaut la nouvelle adaptation d'"À la croisée des mondes"

NOUS L'AVONS VU - Lyra, Mrs Coulter et les daemons sont de retour. Cette fois sur le petit écran, la saga de Philip Pullman a l'occasion de montrer toute son amplitude et sa profondeur.

Dafne Keen interprète l'héroïne Lyra Belacqua
Dafne Keen interprète l'héroïne Lyra Belacqua Crédit : HBO
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
Journaliste

À la croisée des mondes (ou His Dark Materials en version originale) est une adaptation qui en est à sa deuxième tentative. Il y a eu le premier film en 2007, La Boussole d'or. Malgré un casting cinq étoiles avec Nicole Kidman, Eva Green ou Daniel Craig, les aventures de la jeune Lyra et son daemon furent écourtées dans les salles obscures. 

D'après Philip Pullman, l'auteur à l'origine de cette saga de la littérature jeunesse, ce sont les mauvais résultats au box-office et la pression de certains groupes religieux très critiques qui ont eu raison de sa trilogie sur grand écran. Il faut dire que l’oeuvre de Pullman critique très ouvertement les religions, leurs dogmes et leurs clergés. Peu importe l'annulation des films puisque, désormais, les séries télévisées proposent des productions de grande qualité capables de rivaliser avec Hollywood. His Dark Materials a cette rare opportunité de raconter une nouvelle fois la même histoire.

C'est la BBC One et HBO qui sont à la tâche. Le casting sera moins clinquant que La Boussole d'or mais restera de haut vol avec James McAvoy (X-Men, Split) dans le rôle de Lord Asriel, l'oncle de l'héroïne, Lin-Manuel Miranda (Hamilton, Mary Poppins Returns) dans celui de Lee Scoresby, la jeune actrice Dafne Keen qui a crevé l'écran dans le film Logan tient le rôle principal de la série. 

Le choix de la modernité et de la profondeur

Si le premier film était très lumineux et empruntait l'esthétique merveilleuse et enfantine des premiers films Harry Potter pensés par Chris Columbus, la série de HBO a préféré presque entièrement repenser l'esthétique de la série. Les environnement sont sombres, les couleurs souvent froides et une impression de réalité l'emporte. Le personnage de Mrs Coulter, la principale antagoniste de la saga est très représentative de cette évolution. Si Nicole Kidman irradiait d'une lumière dorée dans chaque plan du film, Ruth Wilson est beaucoup plus inquiétante et réaliste. 

Les deux versions du personnage de Marissa Coulter
Les deux versions du personnage de Marissa Coulter Crédit : HBO/New Line Cinema
À lire aussi
L'Enfant dans la série "The Mandalorian" sur Disney+ Twitter
"Star Wars" : il plaisante sur la mort de "Baby Yoda", son compte Twitter est suspendu

Puisque nous parlons de réalisme, il est aussi appréciable de voir que le casting n'est pas à 100% composé d'acteurs blancs cette fois. La série de HBO a eu la bonne idée de confier certains rôles à des acteurs comme Clarke Peters qui incarne un des maîtres d'Oxford, Ariyon Bakare qui joue Carlo Boreal ou Lucian Msamati qui interprète John Faa. Une diversité qui, avec les décors, la lumières, les accessoires et les costumes rapprochent le monde de Lyra du nôtre et le rend plus immersif.

Prendre son temps

L'intrigue de la première saison reprend celle du premier tome des livres et de La Boussole d'Or. Les fans seront en terrain connu et les nouveaux-venus pourront apprivoiser les subtilités de ce monde parallèle tranquillement. Sans sombrer dans les spoilers, il est très agréable de voir que les réalisateurs ont fait le choix d'apporter quelques éléments qui modernisent et dynamisent l'intrigue en apportant dans cette première saison des éléments des autres livres. Une façon d'approfondir l'univers de la série. Les showrunners derrière la série The Magicians, adaptation de la trilogie littéraire de Lev Grossman, ont aussi fait ce choix habile et audacieux pour leur adaptation. 

L'un des grands avantages de cette adaptation est le temps que la série offre à l'intrigue pour mûrir. Plutôt que de passer d'un lieu à l'autre et d'une émotion à une autre en un claquement de doigt, His Dark Materials prend le temps de faire sentir l'attente, le voyage ou la frustration. Lorsque Lyra reste chez Mrs Coulter, on ressent vraiment qu'elle est une prisonnière dans cet appartement luxueux. Les contradictions qui font osciller le cœur de la mystérieuse femme sont d'ailleurs bien mieux amenées grâce au talent de l'actrice Ruth Wilson et au temps qui lui est accordé pour varier la palette de ses émotions. 

Le jeu des acteurs, en particulier celui de la jeune Dafne Keen, est de très bon niveau. Rien de nouveau lorsque l'on connaît la qualité des productions de HBO. La production fait une économie certaine dans la manifestation des daemons et donc des effets spéciaux. Une garantie pour éviter que la série ne vieillisse trop vite. Il est en effet très difficile de faire parler des animaux numériques mais His Dark Materials fait un très bon travail sur la question (sans atteindre l'excellence d'un Roi Lion de Disney). 

>
Everything you need to know about His Dark Materials - BBC

His Dark Materials est une réussite et profite complètement du nouveau format plus mature et complexe que la télévision offre. Outre l'aventure de Lyra qui est un longue quête initiatique, la série de HBO prend le temps de mieux développer les personnages et les thèmes secondaires qui font toute la richesse des livres de Philip Pullman. 

Les productrices Jane Tranter et Julie Gardner, très impliquées dans la nouvelle version de Doctor Who ont mis leurs talents au service de la série tout comme le réalisateur Tom Hooper (The King's Speech, Les Misérables, The Danish Girl). Le scénariste des séries ultra-british et abrasives Skins et Shameless Jack Thorne a aussi apporté une touche brute à la série (sans pour autant trahir l'esprit de l'oeuvre). 

Pour l'heure, deux saisons ont été commandées par BBC One et HBO. Chacune comptera 8 épisodes. La série sera diffusée en France sur HBO juste après la diffusion anglo-saxonne dès le 5 novembre 2019 à raison d'un épisode par semaine. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Séries Fil Super Littérature
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants