2 min de lecture Pop

The Beatles : l'incroyable rumeur sur la mort de Paul McCartney

Éric Jean-Jean consacre une émission spéciale au légendaire groupe de Liverpool, The Beatles.

Eric Jean-Jean Bonus Track Éric Jean-Jean iTunes RSS
>
The Beatles : l'extraordinaire rumeur sur la mort de Paul McCartney Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Thibaud Chaboche

En 1969 sort l'album Abbey Road. Une sortie inhabituellement marquée par l'une des plus grandes théories complotistes de l'histoire du rock. Une fake news, devenue légendaire par la suite, selon laquelle Paul McCartney, illustre membre du groupe, serait décédé d'un accident de la route, 3 ans avant la sortie de l'album, et aurait été remplacé par un sosie sur la pochette, pour des raisons commerciales. Afin d'appuyer ces spéculations, de nombreux fans voient en la photo de la pochette de l'album, de nombreuses preuves...

Cette célèbre rumeur est lancée fait suite à l'interrogation des fans sur le fait que les Beatles n'aient rien produit entre l'éte 1966 et l'été 1967, eux pourtant habitué à produire deux albums par an. Et pour les fans inconditionnels du groupe, la célèbre image d'Abbey Road regorge de preuves attestant la mort de celui qu'on surnommait Macca. 

Sur le célèbre passage piéton, Ringo Starr est habillé en noir, une couleur symbolisant le deuil en Occident. Beaucoup y voient alors une représentation du croque-mort. John Lennon, lui, est en blanc, couleur du deuil en Orient cette fois-ci. Pas de doute, il est l'incarnation parfaite du prêtre. Harrisson porte un Jean, et dans la même logique, représente le fossoyeur. Quant au principal intéressé, Paul McCartney, ou du moins son sosie, il est pied nu (comme les morts enterrés en Inde), et porte une cigarette main droite alors que le bassiste est gaucher. Mais les fans voient encore plus loin...

Une plaque d'immatriculation énigmatique

Les spéculations et rumeurs vont bon train. Les admirateurs s'intéressent ensuite à la voiture blanche sur le trottoir, et en particulier à la plaque minéralogique. Immatriculée "LMW 28 IF", elle signifierait selon eux "Living McCartney Would be 28 If", soit "Paul McCartney, vivant, aurait 28 ans si...". Quant au van noir posté de l'autre côté de la route, il représente indiscutablement le corbillard.

À lire aussi
rap
États-Unis : DMX, légende du rap américain, est mort

Mais les indices ne se limitent pas à la pochette de l'album. Les fans, devenus détectives d'un soir, cherchent aussi dans les paroles des chansons. À la fin de la chanson Strawberry Fields Forever, certains croient entendre Lennon murmurer "I burried Paul" ("j’ai enterré Paul"). Lennon lui-même dira ensuite marmonner en réalité "Cranberry Sauce".

Un an avant la sortie d'Abbey Road, en réponse à ceux qui cherchaient des messages cachés dans les chansons des Beatles, John Lennon signe Glass Onion. Un titre, paru dans l'Album Blanc, en 1968, contenant de nombreuses références aux autres chansons du groupe, mais évoquant également sa relation changeante avec McCartney. Ironiquement, les paroles seront considérées comme un ultime indice par les fans qui pleurent alors un de leurs idoles. Une fake news à l'ampleur gigantesque, dont McCartney s’est toujours amusé, sans jamais réellement démentir ces hypothèses, faisant une promo gratuite à l’album.

Au sommaire de l'émission :

Emission spéciale consacrée aux Beatles.

Focus : l'album Abbey Road

Invité : le guitariste, enseignant et journaliste Julien Bitoun, qui a traduit le livre "Les Beatles, album par album" de Brian Southall, qui vient de sortir aux Editions Gründ.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Pop Rock Angleterre
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants