1 min de lecture Eurovision

Eurovision 2019 : l'Islande condamnée à une amende pour "politisation de l’événement"

Les organisateurs ont infligé une amende à l'Islande et au groupe Hatari à cause de banderoles aux couleurs palestiniennes.

Le groupe Hatari lors de l'Eurovision 2019
Le groupe Hatari lors de l'Eurovision 2019 Crédit : JACK GUEZ / AFP
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

C'est un événement relativement rare pour être souligné. Les organisateurs du concours de l'Eurovision ont infligé une amende à l'Islande afin de sanctionner le déploiement de banderoles aux couleurs palestiniennes par le groupe islandais Hatari. Les faits se sont déroulés au cours de la dernière édition de la compétition musicale organisée en Israël le 18 mai dernier.

"Lors du grand final du concours de la chanson Eurovision 2019, les artistes islandais Hatari ont déployé une banderole à l'écran, enfreignant la règle 2.6 qui interdit la politisation de l'évènement", a expliqué l'Union européenne de Radio-télévision (UER), organisatrice du concours, dans un communiqué. 

Les membres du groupe Hatari, connus pour leur opposition déclarée à l'occupation israélienne des territoires palestiniens, avaient en effet déployé, à Tel-Aviv où se déroulait le concours, des banderoles aux couleurs palestiniennes au moment de l'annonce des résultats, suscitant des sifflets dans le public

Le montant non dévoilé

La règle 2.6 prévoit que "les diffuseurs participants" doivent entreprendre les démarches auprès des équipes en lisse pour "faire en sorte que le concours ne soit en aucun cas politisé ou instrumentalisé". 

À lire aussi
Bilal Hassani et le rappeur Alkpote Musique
Bilal Hassani et Alkpote signent "Monarchie Absolue", duo improbable, drôle et audacieux

De ce fait, l'UER a décidé que la chaîne publique islandaise, membre de l'UER, devait se voir infliger "une sanction financière en accord avec les règles de la compétition". Interrogée par l'AFP, l'UER n'a pas voulu révéler le montant de l'amende. Après appel, la sanction a été maintenue, a-t-elle simplement précisé. 

Lors du même concours, la chanteuse Madonna, qui s'était produite sur scène, avait été critiquée par la ministre de la Culture israélienne car des danseurs de la star arboraient sur leur dos des drapeaux palestiniens. "C'était une erreur, on ne peut pas mélanger la politique à un événement culturel, avec tout le respect que je dois à Madonna", avait affirmé la ministre israélienne de la Culture Miri Regev. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Eurovision Amende Islande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants