1. Accueil
  2. Culture
  3. Musique
  4. Centenaire de Georges Brassens : l'histoire méconnue derrière la "Chanson pour l'Auvergnat"
2 min de lecture

Centenaire de Georges Brassens : l'histoire méconnue derrière la "Chanson pour l'Auvergnat"

À l'occasion du centenaire de la naissance de Georges Brassens, célébré ce vendredi, retour sur l'histoire méconnue d'un grand classique du chanteur : la "Chanson pour l'Auvergnat".

Georges Brassens
Georges Brassens
Crédit : AFP
William Vuillez

"Elle est à toi, cette chanson, toi, l'Auvergnat qui, sans façon, m'as donné quatre bouts de bois, quand, dans ma vie, il faisait froid". Voici les premières lignes de la mythique Chanson pour l'Auvergnat, écrite et chantée par Georges Brassens en 1954. Brassens, qui aurait eu 100 ans ce vendredi 22 octobre 2021. Derrière cette chanson, devenue un monument de la chanson française, se cache une histoire moins connue. 

"Toi qui m'as donné du feu quand, les croquantes et les croquants, tous les gens bien intentionnés, m'avaient fermé la porte au nez", poursuit Brassens dans cet hymne à la solidarité. En cette année de 1954, une vague de froid sur la France pousse l'abbé Pierre à lancer un appel à la solidarité, qui va inspirer le chanteur à écrire la Chanson pour l'Auvergnat, explique France 3. Appelé en Allemagne pour le service du travail obligatoire (STO), Georges Brassens revient après un an et refuse de repartir. 

En 1944, il est alors hébergé dans le XIVe arrondissement de Paris, par un couple d'Auvergnats, Jeanne Le Bonniec, une ami de sa tante et son mari Marcel Planche. Brassens va passer 22 ans de sa vie, dans cette maison située au 9, impasse Florimont. "Je ne dirais pas que c’était une oasis, parce qu’on n’était pas si bien que ça, c’était un îlot où je me trouvais bien", racontait-il dans le livre Brassens par Brassens

Un hommage au couple

"L'Auvergnat" dont il est question dans la première strophe serait donc Marcel Planche et son épouse Jeanne Le Bonniec "l'hôtesse" de la deuxième strophe, à qui Brassens a consacré plusieurs autres chansons. Il est également dit que le chanteur vivait une histoire d'amour avec Jeanne, tout cela sous le même toit que son mari, comme l'explique France 3

À lire aussi

C'est donc en hommage à ce couple qui lui a "donné quatre bouts de pain, quand dans ma vie il faisait faim", peut-il encore chanter, qu'il a écrit Chanson pour l'Auvergnat devenue, un classique de son répertoire. 

Quant à "l'étranger" dont il est question dans la dernière strophe, son identité n'est pas clairement identifiée, mais il peut être "un certain nombre de gens" ayant côtoyé le chanteur à cette période où il logeait au 9, impasse Florimont, explique sur franceinfo Bertrand Dicale, auteur du livre Brassens ?.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/