1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. VIDÉO - "On n'est pas couché" : "Nous avons dit non à Piotr Pavlenski", dit Edwy Plenel
1 min de lecture

VIDÉO - "On n'est pas couché" : "Nous avons dit non à Piotr Pavlenski", dit Edwy Plenel

Edwy Plenel, co-fondateur de "Mediapart", s'est exprimé sur le plateau de "On n'est pas couché" concernant la publication des vidéos intimes attribuées à Benjamin Griveaux. "Mediapart" a refusé de les publier.

Edwy Plenel, co-fondateur de Mediapart.
Edwy Plenel, co-fondateur de Mediapart.
Crédit : Capture d'écran Twitter On n'est pas couché
Venantia Petillault

Invité de l'émission On n'est pas couché du samedi 7 mars, Edwy Plenel, co-fondateur de Mediapart, a notamment expliqué le refus de Mediapart de diffuser les messages et vidéos concernant Benjamin Griveaux.

Football Leaks, affaire Cahuzac... Edwy Plenel revient sur ces révélations faites par Mediapart qui ont fait bouger les lignes "au nom de l'intérêt public". Mais, il y a une affaire, dont le média d'investigation avait connaissance et qu'il a décidé de ne pas rendre publique. C'est celle de l'affaire Griveaux. Il y a quelques semaines, l'activiste russe Piotr Pavlenski a revendiqué la mise en ligne de vidéos intimes de l'ancien porte-parole du gouvernement, conduisant le candidat d'Emmanuel Macron a renoncer à briguer la mairie de Paris. 

Edwy Plenel explique les raisons de ce refus sur le plateau de On n'est pas couché : "Cet ancien opposant à Vladimir Poutine est venu nous voir, et nous avons dit non. Quel est intérêt public ? Les journalistes de Mediapart l'ont écouté, lui ont demandé s'il y avait eu harcèlement ou violence. Mais c'est une relation entre adultes consentants donc c'est leur affaire. Donc non, nous n'avons pas pris, nous l'avons expliqué et tout le monde a compris quelles sont les règles que nous respectons", assure le fondateur de Mediapart.

Edwy Plenel a également présenté son nouvel essaiLa Sauvegarde du peuple, aux éditions La Découverte, une enquête fournie sur un aspect oublié de la Révolution française.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/