1 min de lecture Télévision

VIDÉO - "On n'est pas couché" : Kev Adams "révolté" par les débats sur les religions

"Tout le monde donne son avis sur la kippa, le voile, et ça me révolte petit peu", a déclaré l'humoriste pour qui "la religion appartient à l'intime".

Kev Adams invité d'"On n'est pas couché", le 2 novembre 2019.
Kev Adams invité d'"On n'est pas couché", le 2 novembre 2019. Crédit : Capture d'écran Twitter
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

L'humoriste Kev Adams a fait part de son malaise sur les polémiques qui s'enchaînent depuis quelques semaines autour des signes religieux, notamment du port du voile. Invité sur le plateau d'On n'est pas couché ce samedi 2 novembre, l'humoriste a d'abord confié être "surpris que de voir à quel point la religion est devenu un sujet de société".

"On donne tous nos avis sur la kippa, le voile, et ça me révolte un petit peu. Parce que moi, j'ai grandi dans une famille juive d'origine tunisienne et algérienne et il n'y avait pas de religion. On se foutait (sic) de qui était juif, qui était rebeu, qui était black. Qui était chrétien, bouddhiste... Chacun faisait ça à la maison dans le respect de l’autre, et il n'y avait pas ces sujets-là", poursuit celui qui est également acteur, évoquant sa "gêne".

Un sujet qu'il n'aborde jamais dans ses spectacles

"Cela me gêne parce que c'est étalé comme un drap qu’on étend dans la rue. Ce côté 'Je vais donner mon avis sur la religion musulmane et la manière dont on la pratique en France', je ne suis pas d'accord", ajoute Kev Adams. Il explique d'ailleurs ne jamais avoir évoqué ces thèmes dans ses spectacles, ni sur les plateaux de télévision. "J'en parle ici parce que vous me le demandez", précise-t-il. "Mais c'est vrai que pour moi, la religion appartient à l'intime, comme la politique d'ailleurs", conclut l'artiste. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision People Kev Adams
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants