1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Salto revendique être la 3e offre de vidéo à la demande la plus attractive
2 min de lecture

Salto revendique être la 3e offre de vidéo à la demande la plus attractive

Le nouveau service de streaming, lancé il y a trois mois, a annoncé avoir conquis 20% des nouveaux abonnements à des plateformes de streaming fin 2020.

Un homme qui consulte une plateforme de streaming (illustration)
Un homme qui consulte une plateforme de streaming (illustration)
Aymeric Parthonnaud & AFP

La bataille continue de faire rage dans le monde du streaming. Face aux géants bien installés comme Netflix ou très influents comme Disney+, OCS, Arte, Apple et les autres continuent de se battre pour de précieuses parts de marché. Le nouveau service français Salto, lancé il y a trois mois, a annoncé avoir conquis 20% des nouveaux abonnements à des plateformes de streaming fin 2020, a annoncé son directeur général Thomas Follin. Ce dernier espère amplifier cette dynamique avec l'arrivée du service sur de nombreux téléviseurs connectés et la TNT.

"Salto a déboulé sur le marché français", affirme le dirigeant, qui fait valoir qu'au 4e trimestre 2020, le service "capte 20% de la croissance du marché français de la SVOD (services de vidéo à la demande sur abonnement, ndlr) en OTT", c'est-à-dire hors opérateurs. Autrement dit, la plateforme créée par France Télévisions, TF1 et M6 a décroché un nouvel abonnement sur cinq à des offres de streaming en fin d'année dernière, "ce qui fait de Salto la 3e offre la plus attractive" sur cette période, fait valoir son patron.

"Notre dynamique d'abonnements s'accélère", ajoute le dirigeant, sans commenter le chiffre avancé récemment par le quotidien économique Les Echosqui attribuait à Salto environ 200.000 abonnés fin décembre (dont 60.000 payants). Selon lui, le profil des abonnés (50% ont moins de 35 ans ; 75% vivent hors d'Ile-de-France et 45% dans des communes de moins de 20.000 habitants), confirme le positionnement stratégique de Salto, avec une offre qui se veut populaire et résolument française (60% des programmes visionnés sont hexagonaux). "Il y a une place pour une offre populaire qui s'adresse spécifiquement au marché français, et ce que fait Salto, c'est de préempter cette place", résume Thomas Follin.

À son lancement, le service était accessible principalement via son site et ses applications, mais "à fin février, Salto couvrira 53% du marché adressable des téléviseurs connectés en France", avec des accès directs sur les TV de nombreux fabricants dont Sony, TCL, Philips et Samsung, les boîtiers Android TV et Apple TV, et sur les box de Bouygues Telecom, en attendant d'arriver chez les autres opérateurs.

À lire aussi

En outre "nous allons innover en rendant Salto accessible sur la TNT avec un canal dédié", dans le cadre d'une expérimentation encadrée par le CSA, annonce Thomas Follin. Ce qui rendra la plateforme prochainement accessible aux nombreux téléspectateurs qui reçoivent toujours la télé via la TNT et ne sont pas équipés d'une TV connectée.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.