2 min de lecture Justice

Johnny Depp : la défense du "Sun" dresse un portrait noir de l’acteur

Johnny Depp a porté plainte contre le tabloïd le "Sun" qui l'a qualifié de mari violent envers Amber Heard. L'avocate du journal a dressé un portrait sombre de l'acteur.

Johnny Depp, le 7 juillet 2020
Johnny Depp, le 7 juillet 2020 Crédit : DANIEL LEAL-OLIVAS / AFP
Chloé
Chloé Richard-Le Bris et AFP

La défense du Sun a dressé lundi 27 juillet un sombre portrait de Johnny Depp, qui poursuit le tabloïd pour l'avoir qualifié de mari violent. Pendant trois semaines, la vie du couple que formait Johnny Depp avec l'actrice américaine Amber Heard, 34 ans, a été exposée jusque dans ses détails les plus sordides devant la Haute Cour de Londres. Le Sun invoque 14 épisodes de violences, que l'acteur conteste.

À l'avant-dernier jour du procès, l'avocate du journal Sasha Wass a étrillé les excès de l'acteur de 57 ans, "sujet à des changements d'humeur irrationnels" quand il a bu et consommé des stupéfiants. "Monsieur Depp a donné un nom à cette entité, 'le monstre'", a-t-elle plaidé.

Une foule de preuves sont venues, aux yeux de l'avocate du quotidien britannique, prouver la violence de Johnny Depp à l'égard d'Amber Heard. Aucun témoin n'a assisté à ces violences, a-t-elle concédé, mais par nature, les violences entre conjoints se tiennent "derrière des portes closes", "la victime peut aimer l'auteur", le craindre et refuser de porter plainte.

En 2013, Johnny Depp rattrapé par ses vieux démons

Amber Heard "aimait" Johnny Depp, qu'elle avait rencontré en 2011 sur le tournage de Rhum Express. Les débuts de leur relation, à une époque où Johnny Depp était "clean", étaient "idylliques", a poursuivi Sasha Wass. Mais dès mars 2013, Johnny Depp a été rattrapé par ses vieux démons.

À lire aussi
Freeze Corleone est l'auteur du titre polémique "Baton rouge". rap
Qui est le rappeur Freeze Corleone, accusé d'antisémitisme ?

L'acteur mélangeait alors régulièrement drogue et alcool. À ce cocktail, s'ajoute un "catalyseur" aux "explosions" de violence de Johnny Depp : la "jalousie" de l'acteur à l'égard d'Amber Heard. L'actrice, elle, espérait parvenir à le sortir de ses addictions. Face à ce que l'avocate qualifie de "preuves écrasantes de violences domestiques", Johnny Depp répond qu'il s'agit d'un coup monté de la part de l'actrice et de ses proches.

Boisson, drogues, violences, quand Johnny Depp est mis en cause, il accuse Amber Heard des mêmes maux, a-t-elle plaidé, la justice "n'est pas là pour déterminer qui a bu le plus, qui a pris le plus de drogues". L'avocate a rajouté : "la question est de savoir si Monsieur Depp a commis des violences illicites à l'encontre de Mlle Heard", c'est-à-dire hors contexte de légitime défense.

De faux témoignages de la part d'employés de Depp ?

L'avocate accuse des employés de Johnny Depp d'avoir apporté de "fausses preuves", ce dont ils se sont défendus lors de leurs interrogatoires par l'avocate. Il existait selon elle un "choc de culture" et de "générations" entre Johnny Depp et Amber Heard, "il ne pouvait pas la contrôler", ce qui l'a fait replonger, dit-elle, dans ses excès.

Selon l'avocate, il n'y a "aucun doute" que l'acteur a "régulièrement" été violent avec l'actrice et que le Sun pouvait ainsi le qualifier comme il l'a fait. Le procès se termine mardi 28 juillet avec les plaidoiries des avocats de Johnny Depp. Le jugement sera mis plus tard en délibéré.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Johnny Depp Amber Heard
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants