1 min de lecture Télévision

"On n'est pas couché" : Valérie Trierweiler sur le banc des chroniqueurs ce samedi

La journaliste sera au côté de la philosophe Adèle Van Reeth et aura pour mission d'interroger et bousculer les invités.

Valérie Trierweiler, le 6 juillet 2016.
Valérie Trierweiler, le 6 juillet 2016. Crédit : Xavier Leoty / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
Journaliste

C'est sur elle que seront portés tous les regards. Ce samedi 21 septembre, Laurent Ruquier a fait fort : il aura à ses côtés en tant que chroniqueuse la journaliste et ex-première dame Valérie Trierweiler dans son émission On n'est pas couché

Depuis le début de la saison, l'émission fait appel à un duo de polémistes inédit chaque samedi. Cette semaine, ce sera donc au tour de la journaliste de Paris Match et de la philosophe Adèle Van Reeth, qui avait déjà participé au programme le 31 août dernier, lors de la première émission. 

La présence de l'ancienne compagne de François Hollande, actuellement en promotion pour son livre On se donne des nouvelles, dans l'émission a de quoi surprendre. Valérie Trierweiler avait en effet toujours refusé de venir sur le plateau d'On n'est pas couché, en raison des propos tenus à son égard par Laurent Ruquier. Elle avait notamment expliqué au micro de France Bleu que le présentateur l'avait "insultée pendant des années, pendant trois ans, quasiment toutes les semaines, donc il y a un moment, ça va".

La hache de guerre semble donc désormais enterrée. Ce samedi, elle aura pour mission d'interroger et parfois de bousculer les invités du jour à savoir notamment François-Xavier Bellamy, Lorant Deutsch et Gérard Darmon. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Télévision Laurent Ruquier France 2
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants